Se connecter

Savoir & Culture

Politique

Sujet : Les dépenses publiques les plus contestables ?
1
Sans_Plomb_95
08 janvier 2019 à 03:17:27

Vu la quantité phénoménale d'impots et taxes que l'on paye tout le monde se doute qu'il y a du gâchis.
Cependant tout le monde ne sera pas d'accord sur ce qui est du gâchis ou non.
Au vu des récentes manifestations l'idée est donc de comprendre plus clairement où passe cet argent.
J'ai donc fait le tour du web majoritairement sur des sites comme Capital, Figaro et Le Monde pour trouver quelques chiffres.

Quelques chiffres à connaître :
95% des entreprises de France comptent moins de 10 salariés
Parmi elles, 65% sont des indépendants seuls.
Seulement 1% des entreprises en France comportent plus de 500 salariés

Il y a officiellement plus de 5 millions d'HLMs en France. La moitié d'entres eux bénéficient d'aides au logement
1 Français sur 5 vit en HLM. 25% des logements dans toute l'Ile de France sont des HLM
L'age moyen d'un bénéficiaire d'HLM est établi à 50 ans
38% des HLMs sont occupés par des personnes seules et 20% par des familles monoparentales.
34% du PIB de la France est utilisé pour la protection sociale contre 22% du PIB dans le reste de l'OCDE

Le coùt des dépenses dans l'éducation en général est similaire aux autres pays de l'OCDE mais dépensé très differemment, la France met très en avant le Lycée.
Un étudiant universitaire coûte en moyenne 12.000€ à l'état
Un étudiant collégien coûte en moyenne 8.400€
Un écolier du primmaire coûte en moyenne 6.000€
2/3 des inscrits à la Fac quittent leurs cursus sans obtenir de diplomes. Plus de la moitié quittent pendant la première année.
76.5% des candidats accèdant à la fonction publique possèdent un diplome niveau bac +3 contre 37,9% en 1980

La taxation de 75% pour un revenu supérieur à 1 million d'euros à rapporté 200 millions d'euros par an avant d'etre arrêtée.
Un smicard cotisera en moyenne plus de 100.000€ durant toute sa carrière. Lors de sa retraite il touchera une pension totale d'environ 220.000€ si il survit pendant 21 ans.
Un salarié cotisant 250.000€ durant toute sa carrière touchera au total presque 600.000€ de retraite si il survit 21ans.
Excellent rapport qualité/prix ! Et plus de 20% de la population française est retraitée.
Plus de la moitié des recettes de l'état proviennent de la TVA
60% des ménages français ne payent aucun impôt sur le revenu.
10% des ménages français réprésentent 70% des recettes de l'état sur l'impôt sur le revenu.

Les dépenses de l'état contenues dans un graphique :
http://www.noelshack.com/2019-02-2-1546910620-nature-depenses-apu2.png
58% des dépenses de l'état se trouvent dans la viellesse, la maladie et l'invalidité. Mais également les aides familliales, la santé et le chômage.

Pour le fonctionnement des institutions et administrations :
20% pour les administrations locales
33% pour les institutions de l'Etat
47% pour les retraites, les hopitaux, les familles et le chômage
Le nombre de fonctionnaires en France est très similaire au reste de l'OCDE

Données plus précises :
http://www.noelshack.com/2019-02-2-1546911206-20181030172802-b60547d7079f449b15235d214c89d51b.jpg

La balance commerciale de la France ( Imports vs Exports ) est négative de -63 milliards d'euros en 2016
La France importe un peu plus qu'elle n'exporte avec l'Allemagne mais c'est relativement équilibré
La France exporte plus de nourriture qu'elle en importe
La France a une balance commerciale positive avec l'Afrique, Le Moyen Orient et l'Amérique du Sud
La France a une balance commerciale lourdement déficitaire avec l'Europe et l'Asie
Elle est lourdement déficitaire avec la Chine, l'Allemagne, les Pays Bays et l'Italie.
Elle est excédentaire avec le Royaume Uni, Hong Kong, Singapour, le Golfe et la Suisse
Elle est très équilibrée avec les USA et le Canada.
On constate l'arrivée naissante de nombreux nouveaux partenaires de balance positive en Asie.

Si vous connaissez d'autres chiffres impressionnants et représentatifs, n'hésitez-pas à les partager !!!

Sans_Plomb_95
08 janvier 2019 à 04:26:41

Mon interprétation personelle :

Arnaque totale de la génération précédente

La part extrème des dépenses sociales est causée par les vieux.
Ces mêmes vieux qui n'ont pas véritablement cotisés à la hauteur de leurs niveau de vie.
Cela faisait partie de la logique lors de la mise en place du système de retraite par répartition créer pendant le régime de Vichy pour parer dans l'urgence à l'explosion de toutes les caisses de retraites par capitalisation à cause de la guerre.
Ce système est basé sur une mécanique financière pyramidale qui est pourtant interdite par la loi justement à cause de la catastophe financière qu'elle génère à long terme. Cela conciste à avoir un nombre de cotisants toujours plus grand que le nombre de bénéficiaires et force ainsi à faire augmenter linéairement le nombre de cotisants sauf que cela finit toujours par s'écrouler.

Dans un système de retraite par capitalisation, effectivement aucun de ces vieux n'aurait été capable de prendre sa retraite à 50/60 ans si il souhaitait profiter de la vie libre pendant les 30/40 ans qui suivent. Ce système de retraite pyramidal ne peut survivre que si la démographie explose à l'infini, sauf que plus ça grossit et plus la catastrophe qui en suivra grossit aussi comme on le remarque aujourd'hui. La surpopulation finit elle-même par générer des problèmes encore plus graves comme on le sait tous.

Avec l'age moyen de 50 ans par habitant d'HLM cela prouve que les vieux sont aussi voir plus nombreux que les immigrés à vivre dans ces dortoirs payés par les actifs écrasés de tout bords financièrement. Le 38% de personnes seules ne peut lui non plus pas venir des immigrés toujours chargés d'enfants. Ces vieux profitent ainsi d'HLMs bien trop grands pour eux et vivent grace à des revenus qu'ils n'ont jamais générés à l'époque où ils étaient actifs.

Ces vieux dont pas mal d'entres eux sont deja morts après avoir pu bien profiter du système pyramidal en léguant des dettes considérables aux générations futures pour l'avantage à court terme pour eux d'avoir profité d'un niveau de vie surévalué. Cette arnaque continue toujours, cependant elle est de moins en moins profitable pour les actuels vieux.

Arnaque totale du secteur tertiaire ayant déséquilibré la productivité et l'industrie française

Universités surpeuplées pour rien, fonctionnaires surdiplômés qui coùtent cher pour rien, nombre considérable de chômeurs dimplomés dans des secteurs limités et saturés. Le système de rémunération par grade à été sauvagement détourné dans les années 70/80 et continue d'etre sournoisement surexploité.

Ce secteur tertiaire a eu besoin de cannibaliser le secteur secondaire et primmaire en faisant exploser le protectionnisme dans le but d'augmenter son niveau de vie à court terme grace à l'import de produits provenant de pays à bas coùt. Le secteur secondaire et primmaire éprouvent énormément de mal à remonter la pente à cause de ce siphonnage commercial déloyal permanent dont le tertiaire est protégé légalement.

Le secteur tertiaire actuel vit bien delà de sa véritable valeur car s'exporte très mal et très peu. Provoquant ainsi un trou expensif dans la balance commerciale pour compenser les pertes du secteur secondaire et primmaire qui étaient eux les principaux créateurs de richesse. L'import de produits de comfort provenants du secondaire d'autres pays à bas coùt continuant d'aggraver le problème. Et tous ces imports sont facilités par une monnaie surévaluée car en vérité nous n'avons pas les moyens d'importer autant. Le résultat est une dette grandissante et un nombre de chômeurs et de foyers bloqués et ne contribuant à plus aucun impot mais voulant malgré tout un très haut niveau de vie.

Subjectivement :

C'est horrible à dire je sais bien, mais ces vieux ont jetés une bombe à retardement sur nos parents et notre génération. Ce sont eux qui pleurent avec leurs mini retraites pour certains mais d'autres vivent en majorité très comfortablement avec une rente qu'ils n'ont jamais générés pendant leurs vie active. C'est donc sur nos impots et sur la dette d'état que la compensation de leurs niveau de vie passé et présent se fait. Ils ne méritent pas tout ce qu'ils ont, que ça soit les retraités aisés ou les bénéficiaires d'HLM. Ces vieux auraient du soit travailler beaucoup plus longtemps ou mourrir plus tôt comme leurs ancètres et nous avec. C'est moche je sais, mais faire payer les générations futures comme maintenant c'est encore plus affreux.

Le maintien de la monnaie Euro permet également aux vieux ayant beaucoup épargnés d'argent dans leurs livrets de profiter d'une rente là aussi surévaluée et permettant de dilapider cet argent en faisant de l'import de produits de consommation venant de pays vendeurs dans lesquels le mode de vie est très bas, on est donc dans du pur dumping social où les gagnants sont soit les vieux soit le tertiaire. Le prix à payer en compensation c'est bien du chômage et des impôts.

Les issues ?
Remettre la viellesse et le tertiaire à sa véritable valeur.
L'équilibre de la société doit etre totalement repensé à long terme.

Je sais qu'ils sont faibles, je sais que pas mal d'entres eux sont vulnérables. Sauf que c'est trop facile de leurs faire des calins alors qu'ils sont entièrement responsables d'avoir soutenu ce mode de société et en avoir bénéficié égoïstement encore aujourd'hui alors que nous ne pourrons même pas faire pareil.
Ils auraient pu cotiser dès le départ à la véritable/juste valeur de leurs retraites ou bien réduire leurs niveau de vie. Nous ne devons pas accepter de payer pour eux car à part nous avoir légués un bordel sans fin nous n'avons eu aucun avantage à long terme.

-Forcer les vieux actuels à vivre en collocation pour libérer une quantité considérable d'HLMs et pouvoir en détruire certains.

-Réduire les revenus publics des retraités les mieux lotis à cause de leurs revenus illégitimes comme présenté ci dessus.

-Retour au protectionnisme afin de couper la fuite de productivité et limiter considérablement les imports toxiques

- Baisse d'impôts considérables pour les familles actuellement écrasées de taxes afin d'avoir suffisament de pouvoir d'achat pour racheter des produits locaux et plus chers qui pourront à leurs tour faire vivre le secteur primmaire et secondaire français.

- Revoir totalement le nombre d'universités par secteurs afin de réduire celles destinées au tertiaire et augmenter le nombre de celles dédiées au secondaire et au primmaire. La hausse des prix permettra ainsi de proposer des plus gros salaires et ainsi décourager les gens de s'agglutiner dans le tertiaire qui n'auront plus des salaires très intéressants.

- Restaurer progressivement le nombre de foyers contribuant à l'impot sur le revenu une fois que les salaires seront rééquilibrés dans tous les secteurs. Il faudra également trouver un moyen de détruire le système de retraite par répartition pour remettre le système par capitalisation laissant les actifs décider des conséquences de leurs propres sorts.

La France est tombée dans un piège dans lequel ses citoyens aveugles ne comprennent pas vraiment par où commencer et qui est véritablement coupable de cette fuite économique. Je pense pourtant que les chiffres sont assez parlants et en les comparants avec les autres pays ont voit très bien que c'est l'impact des vieux français qui est le plus problématique économiquement parlant. Il y a certes d'autres facteurs mais ce ne sont pas les plus graves. C'est également le mode de société qui est à revoir, mais là encore les gens ne savent pas non plus où se trouve le véritable équilibre.

Ahh879476846
08 janvier 2019 à 09:45:08

Amen putain !

En accord complet.

Faut arrêter de payer pour des universitaires qui n'ont pas leur place. C'est 50% d'échec durant chaque année d'université (50% la première année, 50% la deuxième, 50% la troisième, après bac+3 ça se stabilise de ce que j'en ai vu on est à 1-3 échec sur une classe de 15-20). C'est triste mais c'est comme ça. De plus on a bac besoin de bac+3 pour les métiers actuels, les entreprises peuvent retrouver leurs rôles et aussi former.

Les anciennes générations ont détruit le pays. Et plus globalement même ceux qui ont actuellement 50 ans. Ils ont tout accepté n'importe comment. Ecologie ? haha osef. Capitalisme ? Ah oui c'est bien. Ils n'ont fait que de spéculer spéculer spéculer.

dembele89
08 janvier 2019 à 10:29:26

Bonne analyse économique.

Sans_Plomb_95
08 janvier 2019 à 22:20:26

Cela mettrait beaucoup d'étudiant sur le carreau à court terme mais l'argent réinvesti dans les vrais étudiants utiles permettrait à long terme de recréer ces industries secondaires et primaires qui par la suite recréeront des emplois plus diversifiés.

Mais cet équilibre me parait impossible sans contrebalancer avec du protectionnisme. Ce sont des secteurs à la fois forts mais fragiles.

CHAT0N_BARBARE
09 janvier 2019 à 00:10:43

Le problème vient bien davantage de l'organisation structurelle même de certaines administrations et de l'injustice fiscale que d'une trappe à dépenses inutiles.

CHAT0N_BARBARE
09 janvier 2019 à 00:14:05

Le 08 janvier 2019 à 09:45:08 Ahh879476846 a écrit :
Amen putain !

En accord complet.

Faut arrêter de payer pour des universitaires qui n'ont pas leur place. C'est 50% d'échec durant chaque année d'université (50% la première année, 50% la deuxième, 50% la troisième, après bac+3 ça se stabilise de ce que j'en ai vu on est à 1-3 échec sur une classe de 15-20). C'est triste mais c'est comme ça. De plus on a bac besoin de bac+3 pour les métiers actuels, les entreprises peuvent retrouver leurs rôles et aussi former.

Et en quoi la privatisation ou réorientation forcée apporte de bonnes alternatives?

Immense-Regret
09 janvier 2019 à 00:23:30

Globalement d’accord avec l’auteur. Vour les retraités pigner ca me fait rigoler jaune.

235_445_692_427
09 janvier 2019 à 01:13:51

Je suis globalement d'accord même si je fait partie des catégories visées par ce constat.

Infirmier_Jedi2
09 janvier 2019 à 12:09:31

En résumé :tuons les vieux, ils coûtent trop cher et c'est leur faute + les études ça sert à rien.
Bien bien bien... Pourquoi en avoir fait un pavé?

Immense-Regret
09 janvier 2019 à 12:12:58

Le 09 janvier 2019 à 12:09:31 Infirmier_Jedi2 a écrit :
En résumé :tuons les vieux, ils coûtent trop cher et c'est leur faute,

le soldat du bien s'empare de l'affaire.

Infirmier_Jedi2
09 janvier 2019 à 12:40:55

J'ai simplement résumé, si ça a l'air idiot une fois condensé le problème vient du contenu, pas de moi :hap:

"non mais évidemment dit comme ça ça paraît con"

Bah oui, parce que ça l'est.

Immense-Regret
09 janvier 2019 à 12:42:20

Non.

Sans_Plomb_95
09 janvier 2019 à 13:34:55

Le 09 janvier 2019 à 12:09:31 Infirmier_Jedi2 a écrit :
En résumé :tuons les vieux, ils coûtent trop cher et c'est leur faute + les études ça sert à rien.
Bien bien bien... Pourquoi en avoir fait un pavé?

Pour prouver que c'est légitime et éviter les arguments de comptoirs.
Et pour les études ça dis juste qu'ils faut moins d'étudiants mieux formés. Pas que tout le monde soit formé à l'arrache histoire de faire de la quantité sans qualité comme maintenant.

Florent6289
09 janvier 2019 à 14:00:23

Quand tu avances la cotisation totale d'un smicard, est-ce que ça comprends les cotisations patronales ou les seules cotisations du salarié ?

Sans_Plomb_95
09 janvier 2019 à 14:58:21

Le calcul comprend à la fois les cotisations patronales et salariales combinées.

Sans_Plomb_95
09 janvier 2019 à 15:11:11

Le 09 janvier 2019 à 00:10:43 CHAT0N_BARBARE a écrit :
Le problème vient bien davantage de l'organisation structurelle même de certaines administrations et de l'injustice fiscale que d'une trappe à dépenses inutiles.

L'administration représente une part tellement faible des dépenses qu'elle a été combinée avec la défense et la sécurité
http://image.noelshack.com/fichiers/2019/02/2/1546911206-20181030172802-b60547d7079f449b15235d214c89d51b.jpg

Alors ça veut pas dire qu'on a pas d'économies à faire là dedans d'accord, volontiers. Mais ça n'allègera pas la facture de l'état de grand chose.

Ludwig_VonMises
09 janvier 2019 à 17:23:48

Le 09 janvier 2019 à 15:11:11 Sans_Plomb_95 a écrit :

Le 09 janvier 2019 à 00:10:43 CHAT0N_BARBARE a écrit :
Le problème vient bien davantage de l'organisation structurelle même de certaines administrations et de l'injustice fiscale que d'une trappe à dépenses inutiles.

L'administration représente une part tellement faible des dépenses qu'elle a été combinée avec la défense et la sécurité
http://image.noelshack.com/fichiers/2019/02/2/1546911206-20181030172802-b60547d7079f449b15235d214c89d51b.jpg

Alors ça veut pas dire qu'on a pas d'économies à faire là dedans d'accord, volontiers. Mais ça n'allègera pas la facture de l'état de grand chose.

Je ne suis pas d'accord. À mon sens la COFOG est incapable de faire la différence entre coeur de métier et fonctions support à l'intérieur de chaque item.

En réalité à l'intérieur de la mission "sécurité intérieure" tu auras à la fois les policiers sur le terrain et l'administration qui les gère ex : un policier s'occupant des SI. Les ETP qui ont des tâches administratives à l'intérieur de fonctions de dépense sont catégorisés dans la fonction.

La seule fonction recouverte par l'item "administration" est la chaine comptable et financière, les passeports, les organes législatifs et des trucs comme la DGAFP etc.

De toute façon la cofog n'est pas hallal et doit être analysée avec des pincettes.

Ahh879476846
09 janvier 2019 à 19:18:46

Le 09 janvier 2019 à 00:14:05 CHAT0N_BARBARE a écrit :

Le 08 janvier 2019 à 09:45:08 Ahh879476846 a écrit :
Amen putain !

En accord complet.

Faut arrêter de payer pour des universitaires qui n'ont pas leur place. C'est 50% d'échec durant chaque année d'université (50% la première année, 50% la deuxième, 50% la troisième, après bac+3 ça se stabilise de ce que j'en ai vu on est à 1-3 échec sur une classe de 15-20). C'est triste mais c'est comme ça. De plus on a bac besoin de bac+3 pour les métiers actuels, les entreprises peuvent retrouver leurs rôles et aussi former.

Et en quoi la privatisation ou réorientation forcée apporte de bonnes alternatives?

Je ne sais pas.
Quand je vois des 10/20 avec rattrapage du bac se pointer en université, je me demande vraiment skils vont faire.
Après je ne dis pas, les miracles ça existent. J'ai moi même échoué une première fois en université (arrivé à bac+5 j'aimais pas le métier) en rebondissant par la suite. Mais en ayant perdu 4 ans de scolarité. Quand j'ai fait le bilan, en orientation professionnelle j'avais eu des 4/20 la première fois. A la réorientation (que je me suis fait tout seul), j'ai eu des 15/20.

Former moins, mais former mieux.
Je ne vois pas l’intérêt de faire de la masse en éducation post bac. La plupart des tâches que fera un salarié n'a pas besoin de 5 ans d'étude.

Mais bon, on le voit bien en informatique, y'a 1 chef de projet pour 1 développeur/graphiste. Totalement inutile mais c'est pas grave, faut bien caser les bacs +5.

Sans_Plomb_95
09 janvier 2019 à 20:08:31

Le 09 janvier 2019 à 17:23:48 Ludwig_VonMises a écrit :

Le 09 janvier 2019 à 15:11:11 Sans_Plomb_95 a écrit :

Le 09 janvier 2019 à 00:10:43 CHAT0N_BARBARE a écrit :
Le problème vient bien davantage de l'organisation structurelle même de certaines administrations et de l'injustice fiscale que d'une trappe à dépenses inutiles.

L'administration représente une part tellement faible des dépenses qu'elle a été combinée avec la défense et la sécurité
http://image.noelshack.com/fichiers/2019/02/2/1546911206-20181030172802-b60547d7079f449b15235d214c89d51b.jpg

Alors ça veut pas dire qu'on a pas d'économies à faire là dedans d'accord, volontiers. Mais ça n'allègera pas la facture de l'état de grand chose.

Je ne suis pas d'accord. À mon sens la COFOG est incapable de faire la différence entre coeur de métier et fonctions support à l'intérieur de chaque item.

En réalité à l'intérieur de la mission "sécurité intérieure" tu auras à la fois les policiers sur le terrain et l'administration qui les gère ex : un policier s'occupant des SI. Les ETP qui ont des tâches administratives à l'intérieur de fonctions de dépense sont catégorisés dans la fonction.

La seule fonction recouverte par l'item "administration" est la chaine comptable et financière, les passeports, les organes législatifs et des trucs comme la DGAFP etc.

De toute façon la cofog n'est pas hallal et doit être analysée avec des pincettes.

Je ne dis pas le contraire hein. Mais qu'ils soient mieux délimités pourrait changer quoi ?
Quoi qu'il arrive, personnel administratif " pur " ou gardiens de la paix, les deux réunis ne pèsent toujours pas grand chose dans la facture totale.

1
Sujet : Les dépenses publiques les plus contestables ?
   Retour haut de page
Consulter la version wweb de cette page