Se connecter

Savoir & Culture

Histoire

Sujet : Question sur la crise mexicaine de 1994
1
Branholt
14 juillet 2018 à 10:48:46

Salut ! Je ne sais pas si c'est le forum le plus adéquat pour ma question mais puisqu'il n'y a pas de forum "Economie" je tente ma chance ici.
En ce moment je planche sur la crise mexicaine du début des années 9à ("la crise tequila") mais je suis dubitatif quant à ses origines.

La situation économique pré-crise présentée dans la plupart des ouvrages (d'économie) est la suivante : des taux d'intérêts très élevés et de l'inflation. Or cela n'a aucun sens !
Comment est-il possible d'allier hausse des taux d'intérêt et chute de l'épargne privée ? Je n'ai aucun problème à comprendre le reste de la crise mais c'est juste cette invraisemblable situation initiale qui me perturbe. Si quelqu'un pourrait éclairer ma lanterne, je suis preneur.

Dark_Bisou
16 juillet 2018 à 13:55:50

Un scénarii possible : Une inflation est une perte de la valeur du pouvoir d'achat d'une monnaie qui se traduit par une augmentation des prix : 100 euros ne valent plus que 80 euros par exemple après inflation. C'est aussi valable dans l'autre sens : un produit à 80 euros vaut désormais 100 euros.

Du coup, lorsque tu as emprunté 100 euros à une banque et négocié un taux d'intérêt de 5%, tu lui devais 105 euros de remboursement avant inflation. Mais comme les prix ont augmenté et ton pouvoir d'achat a diminué, la banque centrale peut baisser les taux d'intérêt pour s'adapter à la baisse du PA moyen nationale mais parfois elle ne le fait pas assez vite. C'est à dire que le taux d'inflation des ménages augmente soudainement alors que les indicateurs et les acteurs économiques n'étaient pas prêt à le prendre en compte. Du coup, l'inflation précède la baisse des taux d'intérêts. Si cela dure assez longtemps avant que les acteurs économiques ne le prennent en compte, ça développe une crise économique nationale. En fait, si tu pensais que les taux d'intérêts baissaient en même temps que le PA des ménages, tu pensais comme les néolibéraux : que les lois du marché sont bien faites, flexibles et mécaniques, alors que ce n'est pas du tout le cas : il y a bien un laps de temps nécessaire à la régulation du marché, laps de temps qui peut être très néfaste aux acteurs (qui ne sont pas des machines!).

Branholt
18 juillet 2018 à 21:00:53

Ah oui effectivement je suis resté dans un cadre trop théorique (être en prépa commerce m'a habitué à réfléchir à partir des théories de manière mécanique). Merci pour ta réponse qui m'éclaire. La volonté du gouvernement de vouloir attirer les capitaux étrangers a dû renforcer ce décalage temporel.

1
Sujet : Question sur la crise mexicaine de 1994
   Retour haut de page
Consulter la version web de cette page