Se connecter

Sciences & Technologies

Sujet : Lumière du soleil et lumière artificielle
1
jean-yaourt
11 octobre 2018 à 21:55:00

Bonjour, je me pose une question sur les panneaux photovoltaïques.
S'ils peuvent convertir la lumière du soleil en énergie, pourquoi ne peuvent-ils pas récupérer aussi la lumière produite par les lampes/éclairages ?
Ca peut sembler bête mais la raison n'est pas évidente car après tout, la lumière des lampes se résume à des photons tout comme la lumière du soleil.

Est-ce que c'est une question de rentabilité ? on produit moins d'énergie que l'on en consomme pour allumer la lampe ?

Philocuck
12 octobre 2018 à 00:40:45

Oui mais pourquoi se préoccupé de récupéré cette lumière artificiel si on a la lumière du soleil qui est illimité ?

blue-tamere
12 octobre 2018 à 05:02:34

Pour ta question sur le rendement, si tu as en tete: "j'allume une ampoule, je mets un panneau solaire en dessous et je cree de l'energie", ca ne marche evidemment pas. L'energie ne vient jamais de nulle part: l'energie electrique que tu utilises pour faire briller l'ampoule est convertie en energie lumineuse, plus d'autres choses. Notamment de l'energie thermique: une ampoule ne fait pas qu'eclairer, elle chauffe; donc tu as meme moins d'energie lumineuse que ce que tu avais d'electrique au depart. Cette energie lumineuse peut etre reconvertie en energie electrique via un panneau solaire, mais de la meme maniere il n'y aucun moyen de creer plus d'energie que ce que tu donnes au depart (et en plus tu as aussi des pertes au niveau du panneau solaire). Donc oui, au final on produirait beaucoup moins d'energie qu'on en consomme, parce qu'en fait on ne "produit" pas, on recupere seulement une parties de ce qu'on a consomme...

Le fait que l'energie se conserve est a peu pres la definition de l'energie. On ne peut pas en creer, juste en utiliser pour la convertir d'un type a un autre (par example electrique -> lumineuse). On ne peut pas en perdre non plus, quand on parle de "pertes" cest simplement par rapport a ce qu'on voulait en faire au depart. La chaleur emise par une lampe est une forme d'energie, mais si on ne veut qu'eclairer on peut considered que cest de l'energie revenue "inutile". Mais elle est quand meme la.

jean-yaourt
12 octobre 2018 à 12:17:47

ok merci blue-tamere, réponse très claire, c'était pourtant évident mais j'avais besoin de cet éclaircissement (sans jeux de mots).

Philocuck: effectivement, mais je me disais que si l'on voulait éviter d'encombrer des champs ou des déserts de panneaux solaires (pour y aménager autre chose par exemple), on pourrait installer des panneaux dans des serres par exemple où l'on utilise des lumières très fortes, ou bien dans des bâtiments utilisant beaucoup d'éclairage.
Enfin, c'était pas une idée sérieuse hein, je voulais juste comprendre un peu mieux le problème de l'énergie.

Jooord
12 octobre 2018 à 16:03:38

Ca fonctionnait même bien mieux de mettre sa vieille calculette solaire sous sa lampe que de la laisser au soleil.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/67/Calculatrice_solaire.jpg

kzekox
12 octobre 2018 à 19:19:10

Le 12 octobre 2018 à 16:03:38 Jooord a écrit :
Ca fonctionnait même bien mieux de mettre sa vieille calculette solaire sous sa lampe que de la laisser au soleil.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/67/Calculatrice_solaire.jpg

J'ai un doute sur le "bien mieux" mais de toute façon ce n'est pas du tout la même technologie qui est utilisée pour les panneaux solaires.
Dans le cas des panneaux solaires, pour qu'une lumière artificielle soit "efficace" (même si c'est de l'ordre de 200x moins efficace que le soleil...) il faudrait plusieurs ampoules très puissantes (genre halogène).
Autant dire qu'il faudrait produire beaucoup d'énergie pour en récupérer une broutille, c'est clairement une opération non rentable.

Jooord
13 octobre 2018 à 14:08:30

Oui bien sûr, c'était plus une anecdote qu'un argument, je pense que tu as tout dit : Un champs de panneau photovoltaïque alimenté par de la lumière artificielle fonctionnerait très bien mais serait contre-productif.

Mais j'avais cette impression dans la formulation de la question de l'auteur du topic qu'il pensait que les panneaux ne fonctionnerait tout simplement pas avec de la lumière artificielle, d'où ma réponse. Encore aujourd'hui, mes rares élèves qui ont une TI-college (ça n'a rien à voir mais je constate que Casio semble avoir gagné contre TI, quand j'aurais parié toute ma fortune sur le contraire il y a une dizaine d'année) qui nous lâche en plein cours, un petit coup sous la lampe du bureau et hop ça repart, alors qu'on pourrait les laisser vingt minutes sur le rebord de la fenêtre sans que rien ne se passe. Ce serait peut être une fausse conclusion de dire que ça marche "bien mieux", mais en tout cas ça marche c'est sûr...

kzekox
13 octobre 2018 à 17:30:56

Encore aujourd'hui, mes rares élèves qui ont une TI-college (ça n'a rien à voir mais je constate que Casio semble avoir gagné contre TI, quand j'aurais parié toute ma fortune sur le contraire il y a une dizaine d'année) qui nous lâche en plein cours, un petit coup sous la lampe du bureau et hop ça repart, alors qu'on pourrait les laisser vingt minutes sur le rebord de la fenêtre sans que rien ne se passe.

Étrange... En principe les cellules photovoltaïques des calculatrices sont suffisantes pour alimenter le processeur et l’écran sous une lumière artificielle "normale" (pas besoin de la mettre spécifiquement sous une lampe si l’éclairage de la pièce est suffisant), mais le plus étrange dans ton histoire est que la machine ne fonctionne pas sous la lumière du soleil, à croire que vous êtes derrière des vitres filtrantes très efficaces...

1
Sujet : Lumière du soleil et lumière artificielle
   Retour haut de page
Consulter la version web de cette page