Se connecter

Sciences & Technologies

Sujet : Que dit la science au sujet de la distinction présumée entre genre et sexe ?
1
MarasmeNatus
14 juillet 2019 à 15:36:53

Bonjour !

Peut-on, par exemple, affirmer que l'on est une femme enfermée dans un corps d'homme ?

Peut-on dire que l'on ne se sent ni l'un ni l'autre, jamais ?

Ou que l'on oscille entre plusieurs genres ?

La dysphorie de genre est-elle une pathologie ; le cas échéant, est-elle un état pathologique ?

Y aurait-il un lien entre genre et continuum présumé dans les variations biologiques entre les sexes ?

Le changement de sexe est-il efficace dans le traitement de la dysphorie de genre ?

Merci !

kzekox
14 juillet 2019 à 22:51:04

Peut-on, par exemple, affirmer que l'on est une femme enfermée dans un corps d'homme ?

Je ne connais pas le sujet ni ce qu'en disent les sciences mais je ne vois pas pourquoi quelqu'un ne pourrait pas affirmer ça...les sciences n'ont rien à voir la dedans.

Peut-on dire que l'on ne se sent ni l'un ni l'autre, jamais ?

Du coup qu'est ce ça donne alors ?

La dysphorie de genre est-elle une pathologie ; le cas échéant, est-elle un état pathologique ?

Ne connaissant pas j'ai regardé sur le wiki :

"La dysphorie de genre est un terme médical utilisé dans le manuel (DSM) de l'Association Américaine de Psychiatrie pour décrire la détresse de la personne transgenre face à un sentiment d'inadéquation entre son sexe assigné et son identité de genre.
....
Depuis 2013, l'APA insiste sur le fait que « la non-conformité de genre elle même n'est pas un trouble mental. Ce qui caractérise la dysphorie de genre est la présence d'une souffrance clinique significative associée à la non-conformité de genre. »"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dysphorie_de_genre

AMD66
15 juillet 2019 à 10:20:58

Si tu cherches les versions courtes, tu as le sites de l'APA :
https://www.apa.org/topics/lgbt/transgender

Tu peux aussi te référer aux blogs d'Harvard sur le sujet:
http://sitn.hms.harvard.edu/flash/2016/gender-lines-science-transgender-identity/

Il faut bien se rendre compte qu'il s'agit la de modèles. "Tous les modèles sont faux, certains sont utiles" comme disait l'autre. Cela aide à analyser et comprendre des situations rencontrées dans la vie. Un comparaison pas trop foireuse serait le concept d'espèce, qui bien qu'utile et permet de faire un classement reconnaissable et pratique, est plus un spectre continu dans la vrai vie.

Toutefois, on rencontre bine des gens qui semblent vivre ce que les gender studies décrivent. Donc, pour tes questions, on peut donc bien "dire" qu'on se sent X ou Y. Savoir si on l'est vraiment, ou si cela vient d'un véritable trouble est une autre question. Imagine que je sois super basé en neurologie et que j'arrive à activer à distance certaines zones de ton cerveau qui te font croire que je te brule. Si tu me dis "Je ressens de la douleur", je ne peux pas te répondre que tu mens que tu as faux. tu ressens effectivement de la douleur, que celle-ci soit "artificielle" ou non.

Ce qui semble être sur, c'est que cette dichotomie entre 100% biologique et 100% culturel est fausse:
https://qz.com/1190996/scientific-research-shows-gender-is-not-just-a-social-construct/

kzekox a déjà répondu sur la dysphorie de genre, et l'APA est une source crédible.

Enfin, pour ta dernière questions, une étude très importante est en court et les résultats préliminaires sont positifs en court et moyen terme:
https://www.nature.com/articles/d41586-019-01237-z
Évidemment, il faut attendre encore pour avoir les résultats pour le long terme.

1
Sujet : Que dit la science au sujet de la distinction présumée entre genre et sexe ?
   Retour haut de page
Consulter la version wweb de cette page