Se connecter

Santé et Bien-être

Sujet : Anxieté et traitement par antidépresseur (Seroplex) : des avis ?
1
TwiphOR
Niveau 44
15 octobre 2023 à 20:24:43

Voilà on m'a prescrit un traitement par AD (+ xanax au début) pour anxiété et troubles somatoformes et je suis à la recherche de témoignages d'autres personnes concernées pcq c'est ma première fois :hap:

Pour la petite histoire :

En gros je suis reparti vivre chez mes parents depuis 6 mois suite à une rupture compliquée et une fin de CDD à 30 ans. C'était censé être temporaire, mais j'ai commencé à me taper des gènes physiques et je me suis complétement coupé du monde j'arrive pas à rebondir :(

C'est des symptômes un peu étranges genre douleur d'estomac, oppression thoracique, nuits compliquées et réveil hyper tôt. J'ai l'impression d'avoir un truc qui me serre le thorax, qui appuie. Parfois comme des vibrations. Aussi je perçois mes battements cardiaques tout le temps (VRAIMENT tout le temps), surtout à l'effort (même minime comme monter un escalier). J'ai l'impression d'avoir un cardio en mousse... Quand un truc stressant même banal arrive, j'ai des pics d'adrénaline / stress de façon disproportionné, qui me font une sensation très bizarre au coeur (comme s'il était englué, enserré)... bref je suis brisé c'est invivable au quotidien ça me paralyse :mort:

Après bilan sanguin, vu un cardio, fait une endoscopie, et réalisé un scanner, RAS. Mon généraliste est formel c'est du stress, de l'anxieté qui s'est installée et qui engendre tous ces symtômes. Et comme j'en ai marre de passer mes journées à badder sur ces trucs somatiques, j'ai accepté un traitement par AD pour voir ce que ça donne :(

Je cherche donc à avoir des infos sur les potentiels effets secondaires. J'ai vu que la molécule pouvait être cardiotoxique et en ce moment j'angoisse pas mal à ce niveau, rassurez-moi svp :peur:
Les soucis de libido aussi même si j'ai pas de meuf actuellement... En vrai blc d'éjaculer plus tard, mais les problèmes d'érection irreversibles c'est réel ? :peur:
Niveau alcool je peux boire pendant le traitement ? Occasionnellement ok, mais si ça devait m'arriver de boire un peu plus ? Il se passe quoi ? :noel:
Bref je suis un peu largué donc toute info est bonne à prendre, merci :ange:

Je précise que je vais commencer à 5mg, puis 10 puis 15, pendant 3 mois si tout se passe bien. J'ai pleinement conscience que c'est pas une solution miracle, perso je vois ça comme une béquille le temps de "réintégrer" la societé et récupérer la vie normale que j'avais avant (un boulot, revoir mes potes, retrouver une meuf) + thérapie psy à côté :oui:

patatecramer
Niveau 29
15 octobre 2023 à 21:01:35

On me l'a pas prescrit pour les mêmes raisons (j'avais des idées noires à cause de ma bipolarité) et niveau effets secondaire j'arrivai juste pas à jouir les 2-3 premiers mois (en tout cas c'était très compliqué). Puis avec le temps c'est rentré en ordre.

Par contre j'ai jamais bu comme un trou, je bois max 2 verres et j'ai jamais rien eu.

Je précise que je suis à 10 mg et j'ai pas à m'en plaindre.

TwiphOR
Niveau 44
16 octobre 2023 à 10:13:36

Merci pour ton témoignage. C'est rassurant ce que tu dis là :hap: J'imagine que ça doit énormément varier selon les personnes.
Ca fait longtemps que tu es sous traitement ? Pour une durée indéterminée ?

Asperguy
Niveau 26
16 octobre 2023 à 14:58:08

J'ai vu que la molécule pouvait être cardiotoxique

L'escitalopram peut allonger l'intervalle QT et ça peut poser des problèmes chez les gens qui ont déjà un intervalle QT anormalement long, mais si le cardiologue que t'as vu t'as fait un ECG et a donné le feu vert pour l'introduction du traitement, pas de raison de s'inquiéter.

les problèmes d'érection irreversibles c'est réel ?

Dans l'écrasante majorité des cas, c'est spontanément résolutif après arrêt du traitement. Il y a quelques cas décrits dans la littérature de dysfonction érectile / anorgasmie persistant à distance du traitement, mais de nouveau, c'est très rare.

Niveau alcool je peux boire pendant le traitement ?

Le moins possible (idéalement pas du tout, surtout si tu prends encore des benzodiazépines).

mais si ça devait m'arriver de boire un peu plus ? Il se passe quoi ?

Ça peut potentialiser les effets sédatifs de l'antidépresseur.

Bref, t'inquiètes pas, le profil de tolérance des ISRS est très bon, tu risques pas grand chose tant que tu fais bien ce que ton médecin te dit. Ceci dit, ça peut valoir le coup de prendre un second avis auprès d'un psychiatre.

TwiphOR
Niveau 44
16 octobre 2023 à 21:08:23

Le 16 octobre 2023 à 14:58:08 :

J'ai vu que la molécule pouvait être cardiotoxique

L'escitalopram peut allonger l'intervalle QT et ça peut poser des problèmes chez les gens qui ont déjà un intervalle QT anormalement long, mais si le cardiologue que t'as vu t'as fait un ECG et a donné le feu vert pour l'introduction du traitement, pas de raison de s'inquiéter.

les problèmes d'érection irreversibles c'est réel ?

Dans l'écrasante majorité des cas, c'est spontanément résolutif après arrêt du traitement. Il y a quelques cas décrits dans la littérature de dysfonction érectile / anorgasmie persistant à distance du traitement, mais de nouveau, c'est très rare.

Niveau alcool je peux boire pendant le traitement ?

Le moins possible (idéalement pas du tout, surtout si tu prends encore des benzodiazépines).

mais si ça devait m'arriver de boire un peu plus ? Il se passe quoi ?

Ça peut potentialiser les effets sédatifs de l'antidépresseur.

Bref, t'inquiètes pas, le profil de tolérance des ISRS est très bon, tu risques pas grand chose tant que tu fais bien ce que ton médecin te dit. Ceci dit, ça peut valoir le coup de prendre un second avis auprès d'un psychiatre.

Effectivement c'est mon toubib qui m'a dit que c'était OK après avoir vu mon bilan réalisé chez le cardio (ECG + echo du coeur niquels), mais bon comme je suis un peu "cardiophobe" en ce moment... :hap: Du coup j'essaye de trouver la fréquence de survenue de cet ES mais rien de probant... J'ai surtout peur que ça disparaisse pas à l'arrêt du traitement et que ça reste à vie (comme les problèmes de libido) :fou:

Enfin j'en rediscuterai avec mon médecin dans 2 semaines pour le rdv de suivi, si je me sens pas à l'aise avec cette molécule je lui en parlerai.

Pour le xanax, je n'en prend de toute façon pas les jours où je consomme de l'alcool. C'est plus pour l'AD que je m'interrogeais en cas de dérapage (bien que le temps des cuites étudiantes 3x/semaine soit révolu :hap:)

Merci beaucoup pour tes réponses ! :ok: Pourquoi tu pense que voir un psychiatre serait pertinent ? Mon médecin m'a fait comprendre qu'à ce stade là il pouvait s'occuper du suivi, bien qu'il m'ai laissé la possibilité de voir un psychiatre :(

1
Sujet : Anxieté et traitement par antidépresseur (Seroplex) : des avis ?
   Retour haut de page
Consulter la version web de cette page