Se connecter

Informatique

Linux

Sujet : Y'a des techniciens réseaux ici ?
1
FoolekDeter
Niveau 11
09 juin 2023 à 17:18:28

J'ai lu que les entreprises dans le monde faisaient tourner en majorité leurs serveur sur CentOS7 mais qu'en Europe il y avait une préférence pour SUSE

Ceux qui taff ou qui ont fait plusieurs entreprises peuvent confirmer ?

Si c'est bien le cas (que les entreprises FR tournent sur CentOS), est-ce qu'ils ont déjà songé sur quel distribution ils vont passé après l'arrêt total des mise à jour de sécurité en 2024 ? SUSE, CentOS 9, Debian ?

Google_Bot
Niveau 12
10 juin 2023 à 02:16:00

Je sais pas où t'as lu ça mais "les entreprises dans le monde" ça ne veut rien dire, le problème est là. Il n'y a pas une typologie unique d'entreprises, les contraintes varient en fonction du secteur.

Dans les boites qui ont du pognon on retrouve pas mal de RHEL (souvent, la version stable en cours + une partie du parc sur la version précédente, car une migration c'est long), Red Hat pour un grand groupe c'est un moyen de se défaire des tracas habituels de Linux en comptant sur le contrat de maintenance pour faire traiter les bugs par l'éditeur, plutôt que par une équipe d'ingénieurs qu'il faut recruter soi-même. Quand on sait à quel point c'est chiant de fabriquer une bonne équipe d'ingés systèmes (et de les faire rester, surtout :hap:), c'est un calcul.

Ensuite dans les boites moins fortunées, ou sur des projets sur lesquels on n'a pas forcément envie de claquer le budget dans la plateforme on va plutôt opter pour du CentOS ou du Debian (en fonction des contraintes). Dans les contextes que j'ai connus où on utilisait CentOS, a priori le remplaçant sera AlmaLinux.

Mais j'insiste, il n'y a pas de profil universel d'entreprise, et donc encore moins de distribution universelle pour la prod (surtout que des "serveur Linux" il n'y en a pas qu'en datacenter en fait... yen a dans des produits, dans l'espace, bref)

eldertoon
Niveau 4
10 juin 2023 à 13:25:25

Quand j'installe c'est Debian. Mais dans la plupart des cas, le logiciel final a un prérequis. Du coup j'ai du centos pour centreon, du RHEL ou Oracle pour d'autres logiciels.
Par rapport à la question ça n'a du coup pas trop de sens. Est-ce qu'on parle en préférence, en réel ou même encore en incluant ce qui peut être chez un prestataire et donc où on a pas forcément tout disponible ?
Autre point : certaines entreprises doivent mettre des outils de sécurité qui ont aussi parfois des prérequis.

Grey-Kangaroo
Niveau 12
12 juin 2023 à 00:41:58

Salut.

J'ai lu que les entreprises dans le monde faisaient tourner en majorité leurs serveur sur CentOS7 mais qu'en Europe il y avait une préférence pour SUSE

Ouais alors comme dit avant cela dépend des besoins, mais j'ai vu que Debian est apprécié pour sa stabilité.

Google_Bot
Niveau 12
12 juin 2023 à 16:37:02

Debian, Ubuntu LTS, RHEL et feu CentOS... en vrai toutes sont globalement "stables" en production, ce qui crée l'instabilité ce sont les mauvais procédés de maintenance (genre au hasard, déployer des mises à jour en prod sans tester dans un environnement de référence d'abord).

Fankine
Niveau 59
21 juin 2023 à 02:06:56

Travaillant dans une société au niveau national avec des milliers de serveurs, on utilise du RHEL en 8.5 pour les derniers serveurs. Les plus anciens étant en général en 7.9 (certains tournent encore en RHEL 6.X :hap:) pour X ou Y raison.

GoogleBot a plutôt bien répondu. Ayant travaillé que dans des grands groupes je n'ai connu que du RHEL ou rarement Debian.

Il n'y a pas spécialement de Distro plus stable qu'une autre. Et en effet j'ai jamais connu un SI où tu update l'OS à la légère. Il y a plusieurs étapes de vérifications ce qui explique qu'on est toujours au minimum 5-6 maj de retard histoire d'être sûr à 99.99% qu'il n'y aura pas d'impact côté user (ou alors qu'il sera mitigé en amont).

RadisCyan
Niveau 4
25 juin 2023 à 01:46:13

Le 21 juin 2023 à 02:06:56 :
Et en effet j'ai jamais connu un SI où tu update l'OS à la légère. Il y a plusieurs étapes de vérifications ce qui explique qu'on est toujours au minimum 5-6 maj de retard histoire d'être sûr à 99.99% qu'il n'y aura pas d'impact côté user (ou alors qu'il sera mitigé en amont).

Moi j'en ai vu plein :hap:
Les mises à jour ne sont pas forcément faites trop rapidement, par manque de temps, mais il y a quasi zéro vérification :hap:
Après sur le délai des mises à jour, faut savoir doser entre le risque de bug et le risque de sécurité.

Google_Bot
Niveau 12
25 juin 2023 à 18:47:06

Un exemple récent, Datadog qui YOLO une update sécu systemd sur ses VMs : https://www.datadoghq.com/blog/2023-03-08-multiregion-infrastructure-connectivity-issue/

Systemd étant un tas de merde, bien évidemment ça crée un horrible problème assez dur à diagnostiquer (car pas évident à reproduire déjà), et crac, incident généralisé.

Fankine
Niveau 59
27 juin 2023 à 12:26:06

Le 25 juin 2023 à 01:46:13 :

Le 21 juin 2023 à 02:06:56 :
Et en effet j'ai jamais connu un SI où tu update l'OS à la légère. Il y a plusieurs étapes de vérifications ce qui explique qu'on est toujours au minimum 5-6 maj de retard histoire d'être sûr à 99.99% qu'il n'y aura pas d'impact côté user (ou alors qu'il sera mitigé en amont).

Moi j'en ai vu plein :hap:
Les mises à jour ne sont pas forcément faites trop rapidement, par manque de temps, mais il y a quasi zéro vérification :hap:
Après sur le délai des mises à jour, faut savoir doser entre le risque de bug et le risque de sécurité.

Certains aiment vivre dangereusement à ce que je vois :hap:

Le 25 juin 2023 à 18:47:06 :
Un exemple récent, Datadog qui YOLO une update sécu systemd sur ses VMs : https://www.datadoghq.com/blog/2023-03-08-multiregion-infrastructure-connectivity-issue/

Systemd étant un tas de merde, bien évidemment ça crée un horrible problème assez dur à diagnostiquer (car pas évident à reproduire déjà), et crac, incident généralisé.

L'enfer avec systemd entre risquer une update qui peut tout foirer ou rester sur une version bugée qui peut aussi provoquer des arrêts de service :noel:

[Soft]Ware
Niveau 38
09 juillet 2023 à 20:52:21

Dans certains secteurs avec de fortes contraintes (secteurs d'intérêts fondamentaux pour le pays...), on peut retrouver pas mal de SLES (SUSE Linux Enterprise Server), avec le même objectif que RHEL expliqué plus haut, à la différence que SLES est Européen (Allemand) contrairement à RedHat qui est Américain.

Garuflo
Niveau 6
17 août 2023 à 19:03:21

dans ma boite il n'y a presque que debian.
sauf pour centreon (centos 6 7)
pcs sous ubuntu

zeroconf
Niveau 6
24 octobre 2023 à 17:00:59

déjà je fais partie des boites qui ont du fric donc RHEL pas Centos
je rajouterai que certains softs ne s'installeront que sur RHEL et pas Centos ou SUSE et pas opensuse ( IBM Spectrum Protect, PowerVC, PowerSC par ex etc .....)

1
Sujet : Y'a des techniciens réseaux ici ?
   Retour haut de page
Consulter la version web de cette page