Se connecter

Rétrogaming

PlayStation Vita

Sujet : •Nihon Falcom, le topic!•
Celuiquiestfor
16 avril 2015 à 21:46:44

musique d'ambiance: https://www.youtube.com/watch?v=9qZTfMcHxPQ

Bienvenue, simples mortels.
Vous n'êtes pas sans savoir que de part le manque de sorties de jeux dits "AAA" ou "blockbusters", le catalogue de la Vita a beaucoup tendance à faire la lumière sur des jeux qui, à la base, manquent de visibilité.
Par conséquent, certains d'entre vous ont sûrement du croiser le chemin d'un jeu estampillé Falcom, et a éveillé votre curiosité.
Ce topic est donc fait pour vous! Ici, on discutera des jeux du développeur Nihon Falcom sortis --et qui sortiront-- chez nous, non seulement sur Vita, mais aussi ailleurs en fonction de votre niveau d'intéressement :o))

Pour éviter de trop vous faire peur, j’ai mis le contenu de chaque partie dans des spoilers. Comme ça non seulement le post rapetisse considérablement, et vous n’avez qu’à cliquer sur la partie qui vous intéresse pour la lire (même si biensûr ça serait sympa que vous lisiez tout, mais bon j’oserais pas trop vous forcer, il faut dire que c’est vachement long, j’ai préparé ça dans un fichier Word et ça dépasse d’assez beaucoup la dizaine de pages en police Calibri taille 11 ! ).

(*ahem*, autant vous le dire tout de suite, si l’anglais vous donne des boutons et que vous êtes impossibles à raisonner quant au fait que traduire en français un jeu de niche qui par définition, se vend très peu , coûte trop d’argent et prends trop de temps pour que l’opération soit profitable pour l’éditeur, je vous en prie, quittez le topic séance-tenante, pas de rixe anglophobe ici)

:d) I) Falcom, c'est quoi?

-Sur quel(s) support(s) joue-t-on à leurs jeux?

En fait depuis sa création en 1981, c'est avant tout sur micro-ordinateur japonais que Falcom développait ses jeux et notamment sur ceux de Nec comme le PC-88 et le PC-98. Et à vrai-dire, ils s'y sont tenu très longtemps, puisque leurs derniers jeux sur PC-98 sont sortis en 1996, avant de bifurquer sur Windows (où certains portages/remakes depuis le PC-98 ont fait la transition).

De 1981 à 2005, il y a effectivement eu des portages sur console, mais aucun n'a été développé par Falcom-même, mais par Hudson Soft sur la PC-Engine la plupart du temps (il y en a eu aussi d'autres, mais aucun n'est arrivé à aussi bien retransmettre l'esprit "Falcom" que Hudson). Cela dit, Falcom a développé 3 exclusivités console, à savoir The Legend of Xanadu 1 et 2 sur PC-Engine (1994 et 1995), et l'assez moyen Ys V sur Super Famicom (1995).

En 2005, Falcom s'intéresse à la PSP, et a commencé à porter/remaker ses derniers jeux PC dessus (dans l’ordre : Gurumin, Sora FC, Sora SC, Vantage Master Portable, Sora 3rd, Zwei!!, et Ys Felghana), pour en arriver à abandonner le développement sur PC (à cause du distributeur qui les a laché) pour se concentrer sur le développement exclusif sur PSP (à partir de Ys Seven en 2009). Falcom a aussi porté sur PC (Ys I&II Chronicles en 2009, pas une grosse réussite…), et sur PS3 (la trilogie Sora no Kiseki à partir de 2012). A présent, ils développent sur Vita (Ys Celceta en 2012), conjointement sur PS3 et Vita (Sen no Kiseki en 2013 et Sen no Kiseki 2 en 2014), et récemment conjointement sur Vita et PS4 (le nouveau Ys annoncé à la conférence pré-TGS 2014 pour une sortie en 2015).

-Quels genres de jeux?

Du JRPG principalement. Et ce, depuis le début, avant tout le monde! On peut même dire sans prendre trop de risques que ce sont eux qui ont inventé le genre, avec le jeu Dragon Slayer qui posa le plus de bases, sorti en 1984 (i.e. il y a 30 ans quoi, c’est dingue quand on y pense) sur PC-88. C'était même un action-RPG!

Sinon au cours de son existence, Falcom a fait dans différentes variantes du JRPG (tour par tour, temps réel, dungeon-crawling à la 1ère personne et à la 3e personne, et stratégie!), et s’est aussi essayé à l'action-aventure et au shoot'em up.

Mais aujourd'hui, ils ont l'air de ne se concentrer que sur la série Kiseki/Trails (RPG tour-par-tour, avec une très grosse emphase sur le scénario), et dans une moindre mesure Ys (RPG en temps réel, emphase sur le gameplay).

Aussi, gardez à l'esprit que malgré son ancienneté, son expérience et sa foule de bons jeux, Falcom est resté une petite structure (une 50aine d'employés à tout casser), qui passe pour une fourmi à côté d'un Square-Enix. Ainsi, bien qu'étant conçus avec soin, les jeux n'ont jamais eu vocation à être des claques visuelles, mais des expériences qui vont au-delà de cet aspect visuel. La direction artistique est toujours irréprochable, et les jeux vieillissent tous particulièrement bien. Nombreux sont les jeux de l'ère PC-98 qui sont encore parfaitement appréciables aujourd'hui, tant visuellement que dans leur gameplay.

Et on a toujours pas abordé la musique! Les OST de Falcom étaient à l’origine composés par Yuzo Koshiro et Mieko Ishikawa, et étaient d'inspiration rock-prog et hair-metal (les arrangements de Ryo Yonemitsu de Tomohiko Kishimoto, bordel :noel: ), puis par la suite quand Hayato Sonoda et Takahiro Unisuga ont repris les rênes à la tête de la Falcom Sound Team jdk, on est plus sur une inspiration hard-rock/rock-prog avec quelques soubresauts de heavy-metal et power-metal voire carrément symphonique dans certains arrangements (ceux de Yukihiro Jindo et Toshiharu Okajima en tête). Aussi je voudrais préciser une distinction, car ils sont souvent confondus : la Falcom Sound Team jdk n’est pas la même chose que le jdk Band. La Falcom Sound Team jdk compose et arrange les musiques, tandis que le jdk Band JOUE la musique (enregistrements live des OST et des disques, et concerts). Donc en gros, le jdk Band est le groupe de rock interne de la Falcom Sound Team jdk. Voilà, j’espère que c’est clair :o))
Et tout cas voilà, les jeux Falcom, en plus de se jouer, ça S'ECOUTE !

:d) II) Les jeux Falcom disponibles sur Vita

-En français
  • … nan, désolé :hap:

-En anglais
Sur Vita-même, il n’y en a qu’un seul à ce jour qui soit sorti, mais il y en a 5 sur le store PSP :

  • Ys : Memories of Celceta (PSVita)

Bon, je vais pas épiloguer 107 ans là-dessus, alors vu que le sujet a déjà été abordé quant à la question de savoir si Ys Celceta est un remake/portage/que-sais-je-encore, je vais me contenter de vous rediriger ici : https://m.jeuxvideo.com/forums/1-1000006-603087-9-0-1-0-panopticon-devient-freedom-wars.htm#message_806829
TL ;DR : Non, Ys Celceta est un jeu original, et ceux qui affirment le contraire ont tort.

Bon, ça c’est fait. On va pouvoir parler du jeu !

(A l’heure où sont rédigées ses lignes, le jeu n’est pas compatible PSTV. On espère qu’il le devienne par la suite puisque la version japonaise a eu un patch de compatibilité, mais il semblerait que Falcom ait d’autres chats à fouetter plutôt que d’allouer du personnel dédié pour produire ledit patch pour la version US ou européenne. Bref, rien de sûr là-dessus.)

Le gameplay reprend celui qui a été vu dans Ys Seven (sur PSP, qu’on abordera après), à savoir une équipe de trois personnages où l'IA contrôle les deux qui ne sont pas contrôlés par le joueurs, celui-ci pouvant choisir à la volée d'un seul bouton son personnage parmi les 3. Puisqu'ils ont leurs propres forces et faiblesses face à certains ennemis ainsi que des mouvements uniques qui leurs sont propres, cette fonction se révèlera plus qu'utile. Voilà en gros le principe du Party System.

Dans les techniques avancées, il y a le Flash Guard qui est un bonus offensif et défensif quand le joueur effectue une garde juste avant de ce faire toucher, et le Flash Move, où ici c'est le bon timing d'une esquive qui est récompensé par une sorte de bullet-time (un bonheur pour ceux qui préfèrent esquiver plutôt que parer).

Les personnages ont aussi des skills à puissance, portée et effets variables. Chaque skill gagne des niveaux et a sa propre jauge d’XP (qui se remplit à force d’être utilisé).

Il y a aussi un système de craft qui permet d'apporter des améliorations pour chaque armes et armures (pour augmenter la défense/attaque, pour mieux résister/infliger des changements de statut). Il faut juste éviter de trop s’attacher à l’équipement, parce que chaque changement d'arme/armure implique d'abandonner lesdites améliorations apportées.

Le tout est ultra-dynamique et rythmé au cours de l'aventure, laissant très peu de place à la lassitude malgré la difficulté en baisse (à niveau de difficulté égal) par rapport au reste de la série, notamment au niveau des boss. Si vous avez le sentiment que le jeu risque d'être trop facile en difficulté Normal, n'hésitez pas un instant et mettez le jeu en Hard avant de commencer une nouvelle partie.

A ce propos, sachez aussi que Ys Celceta est, à mon sens, le Ys le plus accessible pour ceux qui voudraient se lancer dans la série. C’est le plus récent, un des plus faciles et qui requiert le moins de skill, si j’ose dire (c’est le plus bourrin des plus récents, quoi).

Côté musique, les 2/3 de l’OST sont en fait des réarrangements synthétiques (par la Sound Team jdk) des musiques des issues de Ys IV : The Dawn of Ys et Ys IV : Mask of the Sun (respectivement sortis sur PC-Engine et Super Famicom en 1993). Le tiers restant est de la composition originale, produite par la Sound Team jdk et arrangée par Yukihiro Jindo, Noriyuki Kamikura et Toshiharu Okajima en fonction des morceaux, et performé par le jdk Band. Voilà pour les faits.

Si je devais y rajouter mon grain de sel, je dirais que… les réarrangements des anciens morceaux sont vraiment pas terribles si on doit les comparer à leur contrepartie originelle sur PC-Engine. M’enfin je dis ça, à vous de faire votre propre opinion. Voyez, ou plutôt, écoutez :
https://www.youtube.com/watch?v=rM7ocnLoG6Y est devenu :
https://www.youtube.com/watch?v=0_CEJ5Ijw8s
https://www.youtube.com/watch?v=8a7zC_Dq5SI est devenu :
https://www.youtube.com/watch?v=41hQV-Hf0pc
Et j’en passe… C’est super dommage, parce que les musiques originales composées pour Ys Celceta tuent bien :
https://www.youtube.com/watch?v=7S0K7l4ELUo
https://www.youtube.com/watch?v=HKVUGM3Zo1M
https://www.youtube.com/watch?v=KNxIca77oWc
Bon, c’est plus tellement un grain de sel mais une poignée de gros sel de Guérande à ce niveau donc hop, au suivant.
Celuiquiestfor
16 avril 2015 à 21:47:08
  • Ys I&II Chronicles (PSP, 9,99€ sur le store)

Au Japon, il est sorti sur PSP en 2009 et a été porté sur Windows la même année par Falcom. Sauf qu’ils ont fait le portage trop vite, et du coup la version PC est naze (bugs, ralentissements, etc.). Vous l’aurez peut-être remarqué, mais le jeu est aussi disponible sur Steam dans la langue de Shakespeare. Sur cette version Steam, l’éditeur XSeed (qui est aussi responsable de la version occidentale des autres jeux Falcom dont on parlera) a corrigé tous les défauts de la version PC japonaise, d’où son nouveau petit nom « Ys I&II Chronicles+ ». Dans tous les cas, Falcom a compris la leçon. S’il devait y avoir un portage PC à faire à l’avenir, ils laisseront le boulot à un tiers :noel:

Pour en revenir à notre jeu PSP, c’est une version améliorée de Ys Complete (sorti en 2001 sur Windows, uniquement au Japon), lui-même étant une compilation améliorée de Ys Eternal (sorti en 1998 sur Windows, uniquement au Japon) et de Ys 2 Eternal (sorti en 2000 sur Windows, uniquement au Japon)… qui étaient eux-mêmes des remakes des deux premiers Ys sortis en 1987 et 1988 sur Nec PC-88 :o))
C’est peut-être un portage+ d’une compil’+ d’un remake, mais je vous ordonne de ne pas avoir peur ! :noel:

Déjà, pourquoi Ys I et Ys II sont-ils compilés ? On peut se poser la question, car de tous les Ys sortis à ce jour, seuls Ys I et II l’ont été (et d’ailleurs ils ont été plus souvent vu compilés que séparés), donc pourquoi les autres ne l’ont pas été ? Simplement, le 2 est la suite ultra-directe du 1, puisqu’il reprend 2 secondes après la fin du 1. Ce qu’aucun autre Ys ne pourra seulement prétendre être, car bien que s’inscrivant dans une chronologie précise (que j’indiquerais en annexe), les jeux sont parfaitement jouables et appréciables dans le désordre.

Ensuite, est-ce une bonne idée de commencer la série par celui-là ? Ça dépend. Si vous êtes habitués de rétro-gaming, il ne devrait pas vous poser de souci. Mais si vous ne l’êtes pas, vous risquez de bloquer de part son aspect dépassé et old-school. Le jeu est resté sensiblement le même que l’original (sur PC-88). Même si graphiquement il ait maintenant un bel aspect 16-bit, la mécanique de jeu reste la même. Bien qu’il ne soit plus représentatif du gameplay des Ys actuels (tout du moins des nouvelles entrées, plus récentes, depuis Ys VI en 2003 en fait), il partage son système de combat (bien qu’amélioré) avec celui du Dragon Slayer original, qui consiste à… foncer tête baisser dans l’ennemi pour le vaincre, il n’y a pas de bouton pour faire valser l’épée équipée (le fameux Bump System). Sur le papier ça paraît simple, trop simple, certains iront même jusqu’à dire que c’est naze. Eh bien sachez que ça déchire tout. Voici les vieux trailers XSeed pour vous faire une petite idée :
https://www.youtube.com/watch?v=o8VbVvo-Yq8
https://www.youtube.com/watch?v=esK_RRVbheg
https://www.youtube.com/watch?v=1XOZl9OXt1M

Les bossfights sont mémorables. D’une exigence dingue, et pourtant rapides comme l’éclair (souvent bouclés en moins d’une minute… si vous gagnez !). Ah et c’est le jeu où vous prendrez le plus de plaisir à farmer (au cas où vous sentiriez le besoin de combler votre manque de skill avec du level up :hap: ). Indiscutable. Sérieux, c’est pas possible de s’arrêter de farmer pour le plaisir quand les ennemis explosent en lambeaux de chair avec ces musiques en fond :
https://www.youtube.com/watch?v=4CKQqDMusIo
https://www.youtube.com/watch?v=1GNWcJLEKYw
https://www.youtube.com/watch?v=noVne29OsEU
Je vous vends du rêve, hein ? :noel:
Et comme le dit la pub SFR : ET C’EST PAS FINI !

Car si vous êtes mélomane, vous voilà gâtés ! Vous l’avez aussi peut-être noté, mais le jeu offre la possibilité de choisir entre pas moins de 3 soundtrack d’arrangements différents! Génial non ? Dans le détail, il s’agit de la bande-son originelle FM du Nec PC-88 qui utilisait le processeur sonore OPN Yamaha YM2203 (composée principalement par Yuzo Koshiro et Mieko Ishikawa), la bande son synthé de Ys Complete arrangée par la Sound Team jdk, et la bande son Chronicles arrangée par Yukihiro Jindo et performée par le jdk Band.

Et pour finir, quand on commence une nouvelle partie, le jeu vous propose de jouer en mode « Complete » ou en mode « Chronicles », où la différence réside dans les artworks des persos différents lors des phases de dialogue.
Et normalement vous devriez vous être arrêtés de lire mes pavés en cours de route pour acheter le jeu !
Aller on arrête là pour Chronicles, au suivant !
  • Ys : The Oath in Felghana (PSP, 9€99 sur le store)

Originellement, c’est Ys III : Wanderers from Ys, sorti en 1989 sur Nec PC-88 et porté par des tiers sur plusieurs autres plateformes (notamment d’autres micros comme le Sharp X68000 exceptionnellement en interne par Falcom, ainsi que sur console comme la Famicom, la SFC/SNES, la Genesis/MegaDrive, et la PC-Engine/Turbografx-16, parce que oui, il est aussi sorti traduit en anglais à l’époque).
Ys : The Oath in Felghana en est un remake, sorti sur PC en 2005 au Japon puis porté sur PSP en 2010 (toujours au Japon).
« Bouhou, encore un remake, on nous marche sur la tête »
Oh oh malheureux ! C’est peut-être un remake, mais Falcom est bien loin de nous prendre pour des jambons ! Explications :

Les seules choses que partagent Ys III et Ys Felghana sont ses persos, son (petit) scénario, le nom et la géographie des lieux, et les compositions originales (qui sont arrangées dans Felghana).
En revanche, tout ce qui a attrait au gameplay change.

Tandis que dans Ys I&II la vue de dessus et le Bump System étaient de rigueur, Ys III était en scrolling horizontal et on doit appuyer sur un bouton pour donner des coups d’épée (en fait il s’inspire beaucoup de Zelda II : The Adventure of Link). Quant au gameplay-même, pas grand-chose de notable, à part que le jeu était super dur, punitif, peu gratifiant et assez mal foutu, au point d’être considéré comme le vilain petit canard de la série par les joueurs (pas au point d’être un mauvais jeu en soi, cela dit).
Pour vous donner une petite idée du nouveau gameplay, voici le trailer d’XSeed pour la version Steam (préparez une bassine, je sais pas s’ils ont fumé trop de bacon chez XSeed, mais le trailer retourne l’estomac) : https://www.youtube.com/watch?v=WP_gHxV1PLI

Donc dans Ys Felghana *PAF*, on passe en vue de dessus et en 3D (les décors tout du moins, les persos étant en sprites), c’est vraiment autre chose que le side-scrolling de Ys III. Il réutilise et améliore le moteur graphique introduit par Falcom avec Ys VI : The Ark of Napishtim (sorti en 2003 sur PC au Japon). Et la musique tue toujours autant.
https://www.youtube.com/watch?v=4pzcqZTVfDI
https://www.youtube.com/watch?v=emB8n8REu3g

Sinon, sachez que comparé à la version PC, la version PSP a plus de contenu. En exclu’ PSP donc, on a les dialogues de la trame principale qui sont doublés (XSeed n’a pas pu garder les doublages jap hélas, donc c’est en anglais, désactivable si ça vous esquinte les oreilles), on débloque des galeries d’images à chaque fois que l’on finit le jeu dans les différents niveaux de difficulté, et le jeu propose, à la manière de Ys Chronicles, de switcher entre deux soundtrack d’arrangements différents. On a donc la bande son FM de Ys III : Wanderers from Ys dans sa version Sharp X68000 (composée par Mieko Ishikawa) qui utilisait une combinaison des processeurs sonore OPM Yamaha YM2151 et ADPCM Oki MSM6258, et la nouvelle bande son Ys Felghana arrangée par Yukihiro Jindo et performée par le jdk Band.

Bon, ça sera tout pour Ys Felghana, au suivant.
  • Ys Seven (PSP, 9€99 sur le store)

C’est le premier Ys (ainsi que le premier jeu de Falcom) de l’ère « moderne » à être sorti exclusivement sur console (la PSP en l’occurrence). Ys Seven était initialement prévu sur PC, mais vu les difficultés rencontrées avec le distributeur, le projet a changé en cours de route pour que ça soit un jeu PSP. La dernière exclu’ PC de Falcom, Zwei II sorti en 2009, leur donnera raison pour le changement de plateforme vu que le jeu, bien qu’étant très bon, a été si mal distribué qu’un bide en a résulté.

Donc voilà, Ys Seven marque une transition, tant au niveau de la plateforme qu’au niveau du gameplay, puisque Falcom y introduit un nouveau moteur graphique pour la série, mettant au placard le vieux moteur mis au point pour Ys Vi : The Ark of Napishtim sorti en 2003 et utilisé dans deux autres jeux de la série, Ys Felghana en 2005 et Ys Origin en 2006. RIP :snif:

On a déjà abordé les détails techniques du gameplay dans la partie sur Ys Celceta, donc je vous renvoie là. Ys Seven étant antérieur à Ys Celceta, le gameplay est légèrement plus simpliste. Et pourtant, il s’avère qu’il est en fait plus technique, beaucoup moins bourrin et plus dur que son successeur. C’est un peu comme si on comparait Super Smash Bros Melee et Super Smash Bros Brawl.

C’est aussi au niveau du scénario que le jeu se démarque. A la manière de Ys Origin, il y a un peu plus d’emphase sur l’histoire que dans le reste de la série. On n’atteint pas des hauts sommets, mais franchement certains éléments sont très appréciables de ce point de vue (persos sympas, quelques plot-twists, ainsi qu’une scène assez choquante et troublante vers le milieu du jeu, le genre de truc dont Falcom ne nous a pas donné l’habitude de voir quoi, que je vous tease exprès :noel: ).

Niveau musique, OH OUI C’EST BON. C’est plus varié qu’à l’accoutumée en plus. Et comme d’hab’, l’OST est composée par la Falcom Sound Team jdk, et certains morceaux sont arrangés par Yukihiro Jindo et joués par le jdk Band.
Sérieux quoi.
https://www.youtube.com/watch?v=7U-uWLDRT7c
https://www.youtube.com/watch?v=ZjEGx4XM0VI

Je finirais par dire qu’il est aussi pas mal du tout pour commencer la série. Il n’est pas trop vieux (donc pas trop repoussant pour ceux qui sont superficiels :P ), et il n’est pas extrêmement dur non plus, donc franchement c’est une bonne pioche.
Celuiquiestfor
16 avril 2015 à 21:47:35
  • The Legend of Heroes : Trails in the Sky (PSP, 29€99 sur le store EU, $19.99 sur le store US :o)) )
Alors, qu’est-ce donc? Vous vous souvenez quand j’ai abordé le lien de gameplay que partagent Ys I&II Chronicles et Dragon Slayer un peu plus haut ? Eh bien c’est un autre lien qui lie Trails in the Sky à Dragon Slayer : la parenté. Car oui, Trails in the Sky est un descendant, éloigné certes, mais pourtant direct de Dragon Slayer.
  • oh oui Père Castor, raconte-nous une histoire !*
    Voyez donc le nom originel du jeu : « The Legend of Heroes VI : Sora no Kiseki ».
    « The Legend of Heroes 6 ? Bah c’est quoi le premier alors ? et j’ai beau relire 50 fois le titre, je vois toujours pas le rapport avec Dragon Slayer, t’es casse-couilles avec ton infodumping de masse »
    roulement de tambour*
    … Dragon Slayer 6 : The Legend of Heroes, sorti fin 89 sur PC-88 à la base, puis porté ailleurs plus tard, notamment par Hudson Soft sur PC-Engine, qui est même officiellement sorti traduit et intégralement doublé en anglais (et quel doublage :noel: ) pour sa sortie aux US, où la PC-Engine s’appelait Turbografx-16. Je vais mettre une chronologie des Dragon Slayer en annexe pour ceux que ça intéresse.

Bon, maintenant que la mise en perspective est faite, sachez qu’il n’y a aucun lien scénaristique, ni personnages récurrents, ni cadre ou univers liant Trails in the Sky avec ces ancêtres et prédécesseurs, et que par conséquent, nul besoin des les avoir joué pour apprécier Trails in the Sky à sa juste valeur, vous pouvez rentrer dedans sans prérequis.

Maintenant ce qu’il faut savoir, c’est que le jeu est d’abord sorti au Japon sur Windows en 2004, et le portage sur PSP date de 2006. D’ailleurs, cette version PSP offre un peu plus de contenu, puisqu’elle propose une sorte d’encyclopédie des monstres rencontrés, de rehausser le niveau de difficulté après avoir fini le jeu une première fois, ainsi qu’en option une fonction « retry offset » qui permet d’adoucir la difficulté d’un combat si jamais un Game Over a été subit (en gros, quand l’option « retry offset » est activée et que vous vous prenez un Game Over, on vous donne le choix soit de retourner à l’écran-titre, soit de recommencer le combat, et c’est ce choix-là qui applique l’adoucissement de la difficulté). Il y a aussi eu d’autres petits ajouts, comme, entre autres, les portraits de certains portraits de certains persos (comme Carna et Grant) qui n’existaient pas dans la version PC.

La version traduite sur PSP a débarqué chez nous en 2011 (avril aux US, octobre en Europe), et la version PC est arrivé sur Steam et GoG en 2014 (il y a quelques mois donc), soit 10 ans après la sortie originelle du jeu. Cette version Steam/GoG incorpore les ajouts apparus sur PSP, une traduction recontrôlée par rapport à la version PSP, ainsi que le support 16/9 (le jeu originel d’était qu’en 4/3), des artworks HD issus du portage PS3, et de résolutions supérieures (la version Jap n’affichait pas mieux que du 800x600). Désolé de l’aparté sur la version PC, mais c’est toujours mieux d’être au courant des différentes alternatives qui nous sont offertes pour jouer à un jeu, et puis je l’ai aussi fait pour les Ys, donc il n’y a pas de raison :o))

Bon alors sinon Trails in the Sky, comment ça se passe ? Déjà contrairement à Ys, nous n’avons pas affaire à un action-RPG mais à un RPG en tour-par-tour avec éléments de T-RPG dans les combats. De plus, là où le focus de Ys était le gameplay, ici c’est le scénario et le développement des personnages et de l’univers qui prime (non pas que le gameplay soit en reste, attention hein). Donc je vais être bref pour éviter tout spoiler à ce sujet :
On incarne le rôle d’Estelle et de son frère adoptif Joshua dans leur formation de Bracer (une sorte d’organisation paramilitaire de maintien de la paix et d’aide à la population), ce qui les amènera à voyager aux quatre coins du Royaume de Liberl et même à se retrouver impliquer dans des histoires louches et conspirationnelles, avec des enjeux locaux, nationaux, et peut-être même supranationaux, le tout à base de préfiguration de masse. Sachez aussi que le jeu fini en cliffhanger de malade mental. Je vois renvoie dans la section suivante pour plus de détail sur la suite.

C’est peut-être inutile de le préciser, mais là, autant être clair : il faut être à l’aise en anglais, il y a énormément de dialogues, et il est important de ne pas les skipper.

L’aspect visuel du jeu ressemble à s’y méprendre à celui qu’on trouve dans les Ys utilisant le moteur graphique de Ys VI, alors que dans les faits, il s’agit bien d’un processus différent. Car, là où dans les Ys la caméra était fixe, elle est ici maintenant rotative à 360 degrés (comme dans Grandia si on veut vraiment comparer). Autre point important à souligner, c’est que contrairement à la plupart des autres RPG en tpt, les rencontres contre les ennemis ne sont pas aléatoires car ils sont directement visibles et esquivables pendant les déplacements, ce qui rend chaque combat (à part ceux liés au scénar) parfaitement facultatif si vous ne vous faites pas prendre par surprise comme un manche (sachant qu’il y a en plus des objets que l’on obtient au cours du jeu qui facilitent ce travail esquive, comme pour apercevoir les ennemis depuis une distance plus éloignée, voire de les indiquer directement sur la mini-map).

Aussi, la difficulté générale du jeu paraît facile, mais c’est seulement parce que le jeu fait toujours en sorte que l’on ait le niveau idéal, ce dernier étant rapidement ajusté après quelques combat. En gros, il est quasiment inutile de grinder et de farmer pendant plus de 10 minutes, car à partir d’un moment, le jeu considérera que vous avez un niveau suffisant et les combats ne finiront par rapporter que une misère d’XP. Tout s’équilibre rapidement. Par contre la logique inverse s’applique aussi. Si vous évitez tous les combats esquivables, et dès qu’un combat vous tombe sur les bras, vous êtes bons pour vous prendre une mandale. Enfin voilà, le jeu peut se finir en moins de 60 heures (et je réitère, ça finit en cliffhanger).

Pour la musique, c’est toujours la Falcom Sound Team jdk (obviously) , avec Hayato Sonoda, Wataru Ishibashi et Takahide Murayama à la composition, avec le thème principal du jeu arrangé par Kohei Wada. Dans l’ensemble, c’est beaucoup plus typé « ambiance calme » que dans les Ys, ce que n’empêche les compositeurs d’être d’excellents mélodistes, comme d’habitude.
https://www.youtube.com/watch?v=Y6IE5Q9e3Xc
https://www.youtube.com/watch?v=22qqs9jucn8
https://www.youtube.com/watch?v=d-7zjsM5nQA

Bon aller, emballé c’est pesé, deux pages Word pour le BGE c’est déjà pas mal :noel:
  • Brandish : The Dark Revenant (PSP, 15,99€ sur le store)

Tout d’abord, Brandish : The Dark Revenant est un remake du jeu Brandish, sorti sur PC-98 en 1991 et même porté assez maladroitement sur SFC/SNES par Koei, car oui, il est aussi sorti aux US (c’est dire à quel point il a peu marqué). Pas de crainte à avoir pour ce remake PSP, puisqu’il est fait maison par Falcom.

C’est un action-RPG de dungeon-crawling pur et dur, à déplacement case-par-case, et à la 3ème personne qui se comporte parfaitement comme s’il était à la 1ère personne (mais avec tous les avantages de la vue à la 3e personne). Je veux dire par là que le personnage que l’on contrôle, Ares, est toujours de dos, on ne voit jamais son visage pendant les phases de gameplay, et que puisque la vue est à la 3e personne, on a pleinement conscience de ce qu’il se passe derrière soi, de même que quand le personnage se retourne, ce n’est jamais lui-même qui se retourne mais TOUT LE DECOR. Cette particularité nécessitait un certain temps d’adaptation, car sur les jeux originaux, il n’y avait aucune transition dans les mouvement de caméra, ce qui désoriente très vite.

Heureusement, ce remake The Dark Revenant ajoute cette fameux transition, qui améliore le confort d’entrée de jeu. De plus, le jeu est dorénavant en 3D. Le jeu (et même la série, par extension) est réputée pour sa difficulté que certains qualifient de « Dark Souls-esque », tant il est exigeant de précision et d’anticipation. Beaucoup de die&retry, en gros. Après il faut pas en faire des caisses non plus, il est loin d’être infaisable même pour un débutant, il suffit juste de s’y habituer, et vous vous rendrez vite compte que si vous mourrez, c’est que vous vous y prenez comme des manches parce que le jeu met absolument tout à votre disposition pour réussir. Beh, c’est même possible de s’en sortir à main nues, alors franchement !

Pas besoin d’être un crack en anglais, le scénario tient sur une feuille de papier WC, et les dialogues sont peu nombreux, c’est-à-dire même moins que les Ys les moins bavards. Les seules choses qu’il vous faudra comprendre sont les énigmes qui parsèment le jeu. Et certaines sont vraiment tordues, soyez prévenus.

Donc comme je disais, le pitch est basique. On incarne Ares, un aventurier chasseur de primes, qui se retrouve face à Dela, une magicienne qui veut venger la mort de son maître. Et juste au moment où ils commencent à s’échanger des bourre-pif, le sol se dérobe sous leurs pieds, et bah ils tombent. La chute est rude, car c’est plutôt profond, ça représente à peu près la 40aines d’étages du gigantesque donjon de la cité perdue de Vittoria qu’ils vont devoir remonter à pied. Donc voilà voilà, Dela et Ares ont été séparés pendant la chute, du coup on la croise de temps en temps, le plus souvent pour des scénettes humoristique où ses tentatives pour capturer Ares sont contrecarrées par un piège qu’elle a zappé, ponctuant plus ou moins par la réplique de la pub Maaf (« JE L’AURAI UN JOUR ! JE L’AURAI ! »).

La bande-son est constituée intégralement d’arrangements de Yukihiro Jindo et performés par le jdk Band, les musiques originales ayant été composées principalement par Mieko Ishikawa et Atsushi Shirakawa. Et franchement, ça envoie du bois.
https://www.youtube.com/watch?v=De3EES85Qak
https://www.youtube.com/watch?v=0YQBFfMCv3s

Et, toujours à la manière de Ys Chronicles et Ys Felghana, le jeu propose aussi la bande son originelle de la version PC-98 qui faisait usage du processeur sonore Yamaha YM2203 (maladroitement nommée par XSeed dans le menu par « Original 8-bit » dans la version US, mais bien heureusement corrigé en « PC-98 Original » pour la version EU).

:d) III) Les jeux Falcom à venir chez nous sur Vita

  • The Legend of Heroes : Trails in the Sky SC (PSP)

La suite de Trails in the Sky! Qui reprends dès le lendemain de la fin en cliffhanger d’ailleurs.
Pas grand-chose à vous dire à son sujet sans méchamment spoiler, puisque seuls ceux qui ont fini le premier peuvent comprendre les enjeux qui ont été établis à la fin the Trails in the Sky et ainsi être hypés pour connaître la suite. Quelques éléments de gameplay s’ajoutent pendant les combats, et le script du scénario est deux fois plus important que dans Trails in the Sky, ce qui explique le temps qu’ont mis XSeed et Carpe Fulgur à le traduire (et les retards). Le jeu devrait sortir cet été, et est actuellement en phase de QA.

Sachez aussi que tout comme Trails in the Sky, Trails in the Sky SC est sorti originellement sur PC, en 2006, et a été porté l’année suivante sur PSP.

Chose intéressante, la version PSP japonaise en boite est un des seuls jeux PSP a avoir nécessité non pas un mais DEUX UMDs. Cette particularité a fait qu’il a été difficile pour Falcom de le sortir sur le PSN Jap, ce qui fait qu’il n’a pu sortir dessus qu’en novembre 2012 tandis que tout le reste de la série était dispo en démat (http://www.esterior.net/2012/10/sora-no-kiseki-sc-to-be-released-on-psn-on-118/).

Pour l’aspect du jeu, c’est pareil que le premier donc pas de surprise.

Et l’OST est cette fois composé par Hayato Sonoda, Takahiro Unisuga, et Ryo Takeshita, qui continuent dans la même veine que le premier quoiqu’un peu plus rythmé et dark (ce qui s’explique scénaristiquement parlant, shit just got real), le thème principal du jeu étant un arrangement de Yukihiro Jindo d’une des musiques phares du premier jeu (https://www.youtube.com/watch?v=8RIJX-E0OYM), et une des musiques de fin étant arrangées par Kohei Wada. Quelques musiques pour illustrer :
https://www.youtube.com/watch?v=3GB-xej4GFc
https://www.youtube.com/watch?v=z07WdBYBEe0

Normalement si vous avez fini le premier jeu, le but de votre vie serait de jouer à cette suite, so please be excited ! :noel:
  • Autres pistes

Pour ce qui est d’autres jeux, ça ne reste qu’une supposition puisque rien d’autre n’a été officiellement annoncé. Cela dit, je pense qu’on peut s’attendre à ce que le nouveau Ys (Ys VIII à ce qu’il paraît, qui doit sortir conjointement sur Vita et PS4 courant 2015 au Japon) sorte aussi chez nous (sûrement à un an d’intervalle, mais peut-être moins, qui sait ?). D’après le trailer qu’on a vu à la conférence pré-TGS 2014, ça avait l’air de ce jouer comme Ys Celceta, avec en plus le retour du saut qui faisait défaut depuis Ys Seven, ce qui rajoutera cette dimension perdue de plateforming qui était quand-même vachement chouette avec le Naphishtim-engine.

Aussi, si Trails in the Sky SC a suffisamment de succès (autant sur PSP et que sur PC où il sortira conjointement sur Steam et GoG), XSeed projettera sûrement de sortir The Legend of Heroes : Sora no Kiseki the 3rd, la suite de SC.

Libre à vous de spéculer !

:d) IV) Falcom sur Vita au Japon

Par souci de brièveté, on va s’en tenir aux jeux Vita plutôt qu’aux oldies dispo sur le PSN (les jeux sur PC-Engine et PSP en l’occurrence). Ça sera plutôt court, puisque hormis Ys Celceta, les seuls autres jeux de Falcom sortis sur Vita sont :

  • Les portages+ co-développés par Pyramid et publiés par Kadokawa et Chara-Ani de The Legend of Heroes : Zero no Kiseki et Ao no Kiseki, qui gagnent l’appellation Evolution (2012 pour Zero, 2014 pour Ao). Ils constituent la continuation de la série par rapport à Sora no Kiseki the 3rd, avec les personnages récurrents et les liens scénaristiques qu’il faut pour ne pas trop inciter à jouer à la série dans le désordre. Les évenements de la duologie ont lieu dans la cité-Etat de Crossbell, et on incarne une section spéciale de la police de la ville.
  • The Legend of Heroes : Sen no Kiseki (2013) et Sen no Kiseki II (2014), sortis aussi en parallèle sur PS3. Sen se déroule pendant les évèvements de Ao no Kiseki et fini en un cliffhanger pire que celui de Sora/Trails FC. Sen II lui nécessite d’avoir joué à la duologie Zero/Ao pour saisir correctement les tenants et aboutissants des enjeux, donc c’est toujours aussi peu conseillé de s’écarter de l’ordre de sortie original des jeux. Les évènements se déroulent dans l’Empire d’Erebonia (à la frontière Nord de Liberl, si vous êtes familiers de Trails FC), et on incarne une classe d’une école militaire.

Durant la conférence pré-TGS 2014, Falcom a annoncé Ys VIII (qu’on a déjà abordé un peu plus haut).
Aussi, fin-décembre 2014 début-janvier 2015, ils ont annoncé :

  • Le portage+ Evolution de The Legend of Heroes: Sora no Kiseki FC sur Vita pour une sortie en 2015.
  • Ainsi que Tokyo Xanadu (en clin d’œil à leur Dragon Slayer II : Xanadu de 1985), une nouvelle IP, décrit comme un action-RPG qui s’inscrit dans un cadre contemporain et urbain (en contraste avec la plupart des autres productions de Falcom, principalement fantasy). Et pareil, sortie prévue pour 2015.
    Spéculativement, on peut aussi s’avancer à dire sans trop délirer qu’un Sen no Kiseki III devrait être pour bientôt, et si c’est pas pour 2015 (parce qu’ils ont l’air déjà pas mal occupés), ça sera pour l’année suivante.
Celuiquiestfor
16 avril 2015 à 21:48:08

:d) V) Annexe

Bon là c’est du bonus, avec des trucs sympas, des liens utiles et tout.

Historique récapitulatif des Dragon Slayer (crée par @jdkluv):
- https://image.noelshack.com/fichiers/2015/16/1429192871-icgqoyr6pbexj.jpg

Chronologie des Ys (date de sortie originelle entre parenthèses):
-Ys Origin (2006)
-Ys I&II (Eternal/Complete/Chronicles) (1987 et 1988)
-Ys IV (The Dawn of Ys/Mask of the Sun/Memories of Celceta) (1993)
-Ys III (Wonderers from Ys/The Oath in Felghana) (1989)
-Ys V: Lost Kefin, Kingdom of Sand (1995)
-Ys VI: The Ark of Napishtim (2003)
-Ys Seven (2009)

Site de Falcom : http://www.falcom.co.jp/

Fansite anglais : http://www.esterior.net/

Forums d’XSeed: http://forum.marvelous-usa.com/

Chaînes Youtube notables:
-Falcom Music Channel (musique uploadée en qualité supérieure, je fais même du quality check, @jdkluv c’est un pote) https://www.youtube.com/channel/UCz7eke4JGlbtc11_6mmA7ew
-FalcomJDKSound (musique, un peu plus fournie que la chaîne précédente, mais upload de moins bonne qualité) https://www.youtube.com/user/FalcomJDKSound/
-Chaîne officielle de Falcom : https://www.youtube.com/user/NihonFalcomSince1981

Ys Music Files (un site pas mal pour des ressources spécialisées dans Falcom) :
http://homepage2.nifty.co.com/tkdate/ysmusic/index.html

Voilà voilà. J’ai fait le focus sur ce qui concernait les jeux jouables sur la Vita pour ne pas être HS, mais n’hésitez pas à me demander de ratisser plus large si ça vous intéresse !

https://www.youtube.com/watch?v=5Kcxl7Gz99A

Nerathim
16 avril 2015 à 22:06:59

fapfapfap

Wolf-Totem
17 avril 2015 à 00:11:32

Best thread evaaar ! Gloire à Falcom ! Un grand merci à cqef pour son fanatisme :oui:

]Yuki[
17 avril 2015 à 00:39:42

Soudaine envie de vomir :x.

Ceci dit j'applaudis le travail abattu pour ce hub ><.

Celuiquiestfor
17 avril 2015 à 02:25:28

Merci! https://image.noelshack.com/fichiers/2015/16/1429230281-g-ed08.jpg

]Yuki[
17 avril 2015 à 02:26:12

Bon du coup j'ai passé ma nuit à lire le topic et à écouter des OST de Ys au lieu de réviser ><. (Surtout qu'avec le nouveau système de Youtube, à peine un OST terminé qu'un autre arrive :o)

Porte la responsabilité de mon futur échec l'auteur :x.

Celuiquiestfor
17 avril 2015 à 02:42:08

Tiens, pour me faire pardonner écoute ça: https://www.youtube.com/watch?v=Q4XtMkJgfY8
C'est un medley d'arrangement disco de 19 minutes de plein de musiques issues de Ys, Xanadu, Sorcerian etc., avec même le riff de Smoke on the Water qui c'est incrusté :noel:

Sevenson6
17 avril 2015 à 10:22:26

Modoulot,faut le dire c'est ouf,même si j'en ai rien à br....
De toute évidence monsieur ne s'est pas contenté d'une superficielle consommation,il s'est bel et bien investi.Mais est-ce du fanatisme,une abnégation,vénération ou simplement de la folie de votre part?

Celuiquiestfor
17 avril 2015 à 12:23:08

Mais est-ce du fanatisme,une abnégation,vénération ou simplement de la folie de votre part?

En gros c'est tout ça, oui :noel:

Sevenson6
17 avril 2015 à 16:24:19

Lol,bravo en tout cas.J'ai la nette impression que les productions NhF ne seront plus insignifiantes pour moi.

]Yuki[
17 avril 2015 à 21:25:18

C'par ici qu'il faut poster ce genre de choses : http://gematsu.com/2015/04/ys-vi-ark-napishtim-dated-pc ?

Celuiquiestfor
17 avril 2015 à 21:46:06

Ouaip!
La version PC c'est bien évidemment la version supérior, les portages de Konami (surtout le portage PSP) laissant plutôt à désirer.
http://www.worldofys.com/ysvi/
L'OST est génial au passage.
https://www.youtube.com/playlist?list=PLzFTGYa_evXgZhRplHCWfaxGp3X2C-3Pp

]Yuki[
17 avril 2015 à 21:52:16

Le prix ><.
Puis le fait que j'joue pas des masses sur PC me retiennent un peu, mais un jour, un jour !

Puis faut dire qu'à force de linker les OST ça va plus vite de les apprécier sur Youtube en jouant à Battle Princess of Arcadia que de les apprécier en jouant au véritable titre :p.

Rougetony
18 avril 2015 à 16:28:31

:hap: Falcom is love, Falcom is life :bave: :hap:

Celuiquiestfor
21 avril 2015 à 13:35:01

http://gamestalk.net/tokyo-xanadu-11/
Tokyo Xanadu sortira le 30 septembre au Japon.

Wolf-Totem
21 avril 2015 à 14:23:48

Plus que cinq mois pour apprendre le japonais :(

Celuiquiestfor
22 avril 2015 à 10:11:23

Il y a un extrait de gameplay dans la vidéo de line-up 2015 apparemment ( http://gematsu.com/2015/04/first-tokyo-xanadu-taiko-vita-footage-playstation-lineup-trailer ).

Sujet : •Nihon Falcom, le topic!•
   Retour haut de page
Consulter la version web de cette page