Se connecter

Art

Livres

Sujet : J'adore lire mais j'ai toujours du mal à m'y mettre...
3
nephallus
Niveau 28
20 novembre 2023 à 20:31:46

Le 20 novembre 2023 à 19:06:52 :

Le 20 novembre 2023 à 15:45:34 :

Bref, on vit avec son époque et dieu sait qu'elle comporte des avantages et je ne la troquerais pour rien au monde avec une autre.

Même pas l'ère pré-smartphones ?

Franchement ça m'est égal. Dans tous les cas il faut s'adapter aux moeurs et moyens de son époque. Le jeu est différent mais il est toujours présent peu importe l'époque. Néanmoins une fois qu'on à la tête sur les épaules j'estime qu'on à pas mieux que l'époque présente, comme certains le disent toute une bibliothèque au bout des doigts et milles autres facilités c'est complétement fou.

et pourtant certaines personnes estiment que la facilité d'accès à tous ces avantages couplée au confort de la technologie est justement ce qui tue notre bonheur :
on est de moins en moins utiles, et le fruit de notre travail sert quasi exclusivement des entités (investisseurs/entreprises) qui nous vide peu à peu de notre argent, de notre liberté et de nos vies, en remplaçant tout ça par des pseudos passions.

je vais essayer de trouver des articles pour étayer mon propos, pas sûr qu'il y en est, mais j'avais écouté le témoignage d'un type qui en avait marre de notre société et s'était tiré de la ville pour vivre dans une colonie d'indigène, il avait adoré sa vie là-bas.

Un exemple simple est l'accès à la nourriture :
-tu vas au marché ou au supermarché t'as un choix de nourriture, avec les avantages et défauts que cela entraîne, mais au final, ce confort n'existe que pour te permettre de claquer plus de temps à ton taff è_é, malgré ce confort, tu ne t'es d'aucune utilité à toi-même, puisque la bouffe t'est servie, littéralement, t'es un assisté en somme.
Alors que là, le type pouvait survivre par ses propres capacités, il en tirait un véritable sentiment d'accomplissement.

En vrai, je n'irai pas faire un retour à la nature, mais ça m'empêche pas de pleinement comprendre le sentiment du type.
Mais, le sentiment d'accomplissement est justement ce qu'on ressent quand on arrive à franchir des barrières qui nous bloquent, forcément, la techno + le confort repoussent ces barrieres, du coup la société et le sentiment d'accomplissement ne peuvent pas vraiment coéxister sur le plan "physique", faut plutôt le chercher sur le plan intellectuel (réussite dans les études, dans ton économie, réussite sociale avec les femmes/amis/etc..).

Plutot que l'époque c'est surtout être né du bon côté du globe qui m'importe. On va dire qu'il y a ceux qui se font livrer des festins depuis leurs pantoufles et ceux qui pédalent.

mouai, pas sûr qu'au vu de toutes les pénuries et problèmes sociaux qui explosent partout cette époque tienne longtemps.
ça risque d'être la douche froide pour nous d'ici une trentaine d'année.

Lawliet_returns
Niveau 13
21 novembre 2023 à 20:21:00

Le 20 novembre 2023 à 20:31:46 :

Le 20 novembre 2023 à 19:06:52 :

Le 20 novembre 2023 à 15:45:34 :

Bref, on vit avec son époque et dieu sait qu'elle comporte des avantages et je ne la troquerais pour rien au monde avec une autre.

Même pas l'ère pré-smartphones ?

Franchement ça m'est égal. Dans tous les cas il faut s'adapter aux moeurs et moyens de son époque. Le jeu est différent mais il est toujours présent peu importe l'époque. Néanmoins une fois qu'on à la tête sur les épaules j'estime qu'on à pas mieux que l'époque présente, comme certains le disent toute une bibliothèque au bout des doigts et milles autres facilités c'est complétement fou.

et pourtant certaines personnes estiment que la facilité d'accès à tous ces avantages couplée au confort de la technologie est justement ce qui tue notre bonheur :
on est de moins en moins utiles, et le fruit de notre travail sert quasi exclusivement des entités (investisseurs/entreprises) qui nous vide peu à peu de notre argent, de notre liberté et de nos vies, en remplaçant tout ça par des pseudos passions.

je vais essayer de trouver des articles pour étayer mon propos, pas sûr qu'il y en est, mais j'avais écouté le témoignage d'un type qui en avait marre de notre société et s'était tiré de la ville pour vivre dans une colonie d'indigène, il avait adoré sa vie là-bas.

Un exemple simple est l'accès à la nourriture :
-tu vas au marché ou au supermarché t'as un choix de nourriture, avec les avantages et défauts que cela entraîne, mais au final, ce confort n'existe que pour te permettre de claquer plus de temps à ton taff è_é, malgré ce confort, tu ne t'es d'aucune utilité à toi-même, puisque la bouffe t'est servie, littéralement, t'es un assisté en somme.
Alors que là, le type pouvait survivre par ses propres capacités, il en tirait un véritable sentiment d'accomplissement.

En vrai, je n'irai pas faire un retour à la nature, mais ça m'empêche pas de pleinement comprendre le sentiment du type.
Mais, le sentiment d'accomplissement est justement ce qu'on ressent quand on arrive à franchir des barrières qui nous bloquent, forcément, la techno + le confort repoussent ces barrieres, du coup la société et le sentiment d'accomplissement ne peuvent pas vraiment coéxister sur le plan "physique", faut plutôt le chercher sur le plan intellectuel (réussite dans les études, dans ton économie, réussite sociale avec les femmes/amis/etc..).

Justement on a un confort au max sur les parties alimentaires, sanitaires, etc de l'existence et il est aujourd'hui question d'accomplissement sur d'autres plans. C'est l'évolution de l'humanité. On ne s'est pas levé et fondé la civilisation telle qu'on la connait aujourd'hui pour faire joli. Je comprends qu'affaire de goût certains ne se sentent en paix qu'en opérant un retour à la nature et en chassant eux mêmes leur gibier.

Mais soyons honnête la majorité est enchantée d'avoir les denrées plus facilement disponibles et c'est une bonne chose, l'humanité ne va pas passer tout le temps de son existence à faire la chasse, la guerre, et la prière.

Maintenant les inégalités et le côté moche du tableau, sale, pour ne pas dire pourri est un problème toujours mais je ne suis pas un politique pour te faire un mea culpa sur ça.

Toujours est-il qu'aujourd'hui on vit à l'époque la plus pacifique qu'ait connu l'homme, la plus ouverte, la plus libérée etc. Ça fait grincer du monde de dire ça et ça ne devrait pas.

Chacun définit l'accomplissement pour soi même, aujourd'hui on peut juste le faire plus largement et bienheureux.... si tu es né en France et pas en Inde (raison pour laquelle ça m'importe plus que le critère temporel).

Les individus perdent leur utilité pour certains oui car l'automatisation est réelle, mais est ce qu'on naît sous le signe d'une seule profession/fonction ? Personne n'a jamais dit que tout allait être juste malheureusement, mais tout peut faire l'objet de responsabilisation. Du moins je le répète tant qu'on vit dans les pays "avancés" et dans une condition raisonnable, on à vraiment pas à se plaindre de ces points de vues, et on jouit de dizaines de possibilités.
Pour la critique capitaliste, ce n'est pas juste aujourd'hui. A l'ère des tribus on bossait aussi pour un chef, à ceci près qu'en prime il se faisait ta femme à l'envie. Évolution long terme reste le maître mot.

nephallus
Niveau 28
21 novembre 2023 à 23:12:46

Le 21 novembre 2023 à 20:21:00 :

Le 20 novembre 2023 à 20:31:46 :

Le 20 novembre 2023 à 19:06:52 :

Le 20 novembre 2023 à 15:45:34 :

Bref, on vit avec son époque et dieu sait qu'elle comporte des avantages et je ne la troquerais pour rien au monde avec une autre.

Même pas l'ère pré-smartphones ?

Franchement ça m'est égal. Dans tous les cas il faut s'adapter aux moeurs et moyens de son époque. Le jeu est différent mais il est toujours présent peu importe l'époque. Néanmoins une fois qu'on à la tête sur les épaules j'estime qu'on à pas mieux que l'époque présente, comme certains le disent toute une bibliothèque au bout des doigts et milles autres facilités c'est complétement fou.

et pourtant certaines personnes estiment que la facilité d'accès à tous ces avantages couplée au confort de la technologie est justement ce qui tue notre bonheur :
on est de moins en moins utiles, et le fruit de notre travail sert quasi exclusivement des entités (investisseurs/entreprises) qui nous vide peu à peu de notre argent, de notre liberté et de nos vies, en remplaçant tout ça par des pseudos passions.

je vais essayer de trouver des articles pour étayer mon propos, pas sûr qu'il y en est, mais j'avais écouté le témoignage d'un type qui en avait marre de notre société et s'était tiré de la ville pour vivre dans une colonie d'indigène, il avait adoré sa vie là-bas.

Un exemple simple est l'accès à la nourriture :
-tu vas au marché ou au supermarché t'as un choix de nourriture, avec les avantages et défauts que cela entraîne, mais au final, ce confort n'existe que pour te permettre de claquer plus de temps à ton taff è_é, malgré ce confort, tu ne t'es d'aucune utilité à toi-même, puisque la bouffe t'est servie, littéralement, t'es un assisté en somme.
Alors que là, le type pouvait survivre par ses propres capacités, il en tirait un véritable sentiment d'accomplissement.

En vrai, je n'irai pas faire un retour à la nature, mais ça m'empêche pas de pleinement comprendre le sentiment du type.
Mais, le sentiment d'accomplissement est justement ce qu'on ressent quand on arrive à franchir des barrières qui nous bloquent, forcément, la techno + le confort repoussent ces barrieres, du coup la société et le sentiment d'accomplissement ne peuvent pas vraiment coéxister sur le plan "physique", faut plutôt le chercher sur le plan intellectuel (réussite dans les études, dans ton économie, réussite sociale avec les femmes/amis/etc..).

Justement on a un confort au max sur les parties alimentaires, sanitaires, etc de l'existence et il est aujourd'hui question d'accomplissement sur d'autres plans. C'est l'évolution de l'humanité. On ne s'est pas levé et fondé la civilisation telle qu'on la connait aujourd'hui pour faire joli. Je comprends qu'affaire de goût certains ne se sentent en paix qu'en opérant un retour à la nature et en chassant eux mêmes leur gibier.

après ce n'était qu'un exemple parmi d'autres, le point important c'est que notre nature devient carrément inutile. franchement les métiers "utiles" tendent tous à être remplacés par des machines bien codées et programmées qui ne se plaindront jamais. Et là ça va poser problème.

Mais soyons honnête la majorité est enchantée d'avoir les denrées plus facilement disponibles et c'est une bonne chose, l'humanité ne va pas passer tout le temps de son existence à faire la chasse, la guerre, et la prière.

question de point vu, les denrées ne sont pas forcément ultra accessible, surtout à cet instant précis : certains plat qui coutent une blinde alors qu'il y a quelques années ils valaient pas grand chose (huile de tournesol, gazoil), certains produit qui tendent à disparaître (homard, crabe) et beaucoup d'autres trucs.
En fait le blem c'est que la facilité d'accès a entrainé de manière totalement incontrôlée une ratification de tout, on avait l'abondance, et maintenant on a la rareté + un appauvrissement bien présent. Et je parle même des semi conducteurs, à titre d'exemple, la silice qui est supposé un des éléments les plus presents sur terre pose problème pour son épuisement, le CNRS tente de chercher d'autres semi condo pour ses laser par exemple.

Maintenant les inégalités et le côté moche du tableau, sale, pour ne pas dire pourri est un problème toujours mais je ne suis pas un politique pour te faire un mea culpa sur ça.

oui, mais le problème dont je parle, c'est qu'on risque de passer de l'autre côté du tableau d'ici une trentaine d'années justement

Toujours est-il qu'aujourd'hui on vit à l'époque la plus pacifique qu'ait connu l'homme, la plus ouverte, la plus libérée etc. Ça fait grincer du monde de dire ça et ça ne devrait pas.

pacifique en terme militaire sur notre territoire c'est très probable, mais la guerre a clairement changé de visage, elle est économique et idéologique, suffit de voir la soumission de l'UE à certaines idéologies degueulasses et notre totale dépendance à la russie et la chine pour tout ce qui nous permet justement ce confort de vie

Chacun définit l'accomplissement pour soi même, aujourd'hui on peut juste le faire plus largement et bienheureux.... si tu es né en France et pas en Inde (raison pour laquelle ça m'importe plus que le critère temporel).

mouai, j'ai pas l'impression que les gens sont plus heureux aujourd'hui qu'il y a 40 ans ou même 30 ans, au contraire, la peur omnipresente dans la quasi totalité des rues, la censure médiatique, la constante victimisation de certaines populations et encore d'autres, j'ai plutôt l'impression que notre modèle va crever

Les individus perdent leur utilité pour certains oui car l'automatisation est réelle, mais est ce qu'on naît sous le signe d'une seule profession/fonction ? Personne n'a jamais dit que tout allait être juste malheureusement, mais tout peut faire l'objet de responsabilisation. Du moins je le répète tant qu'on vit dans les pays "avancés" et dans une condition raisonnable, on à vraiment pas à se plaindre de ces points de vues, et on jouit de dizaines de possibilités.

mouai, ça c'est idyllique, on est soumis à la mondialisation, et la mondialisation est basée sur le modèle de vente en volume, ce système est maximisé justement par l'automatisation, suffit de regarder les meilleurs postes pour ingénieurs : IA + système + automatisation.
Et ensuite, tout le monde n'est pas foutu pareil et tout le monde n'a pas la chance d'avoir quelqu'un pour lui expliquer ces lacunes, normalement l'école est là pour ça, mais, elle aussi crève actuellement

Pour la critique capitaliste, ce n'est pas juste aujourd'hui. A l'ère des tribus on bossait aussi pour un chef, à ceci près qu'en prime il se faisait ta femme à l'envie. Évolution long terme reste le maître mot.

source ? parce qu'une société humaine qui est basée sur un gueux en guise de chef qui culbute ta femme bha je suis pas sûr que ça permette d'avoir une position de chef stable.
Et en plus le travail effectué te rapportait en général directement quelque chose si on parle de travail physique : chasse, construction, tannage ou autre.
Aujourd'hui, un type qui balaye les rues est perçu par la gente féminine comme un looser, un incapable et un poids financier, alors que le salaire est souvent plus que correcte (éboueur notamment) et que ce travail est littéralement vital pour notre société, pas sûr que l'accomplissement de soit est ici comparable

3
Sujet : J'adore lire mais j'ai toujours du mal à m'y mettre...
   Retour haut de page
Consulter la version web de cette page