Se connecter

Savoir & Culture

Philosophie

Sujet : Une analyse kantienne du bdsm
[arashi]
Niveau 33
16 novembre 2023 à 18:08:40

Le 16 novembre 2023 à 17:52:35 :

1) fondée sur le consentement généralisé (lorsque le ou la dominante étrangle sa partenaire, c'est car sa partenaire l'a demandé hors du cadre du jeu)

Qui étrangle qui contre son consentement au travail ?

Bizarre pour quelqu'un qui me parle d'avoir connu le domaine de se monter des fantasmes dans lequel il se fait enculer de force par son boss avec asphyxie à l'appui.

2) que ce consentement peut être retiré à tout moment et que ce retrait est codifié (safe words)

Qui est interdit de démissionner au travail ?

3) que ce retrait n'entraine aucune conséquence négative

Affirmation gratuite, rien n'indique que le retrait n'entraîne aucune conséquence négative, ça entraîne certainement une sacrée gêne mentale, des possibles reproches et révèle une certaine dyssynchronie. Et si tu dis "ah non mais en fait dans un monde idéal où tout le monde est toujours d'accord", et dans ce cas-là c'est encore une fois pareil au taff, en fait t'as juste un biais qui t'empêche d'appliquer ta propre logique partout où elle s'applique.

4) que la relation de domination vise la jouissance des participants

Tout comme la relation hiérarchique vise à l'enrichissement des participants

5) que la relation de domination est fluide : la fluidité de la domination empirique fait partie du jeu.

Non, elle n'est fluide que dans le cas où les deux ont intérêt à ce qu'elle le soit, exactement comme dans le monde du travail dans lequel les positions sont malléables

J'aurai cru que tu aurais eu l'intelligence de comprendre que l'exemple pris sur le plan sexuel n'était pas à transposer sur le plan du monde du travail. Je me suis trompé.

Pour ceux qui n'auraient pas suivi : il était évident que l'exemple servait à expliciter le contenu de la proposition formelle.

Sur la démission : pour comprendre ma proposition, il fallait la lire entièrement sans oublier de mots.

Sur le retrait du consentement : Bon, c'est sûr que le consentement t'est sans doute relativement inconnu, en théorie et par l'absence de pratiques, mais oui, le retrait du consentement est un principe sacré du bdsm et de toutes sexualités saines.

Enfin, je sais que tu ne travailles pas, c'est donc drôle que tu défendes des patrons, mais quiconque a travaillé sait bien que la relation hiérarchique en milieu de travail est profondément malsaine, qu'il est impossible d'être honnête avec son patron, que celui-ci privilégiera toujours sa poursuite de son plaisir et de ses envies sur ceux de ses employés. Rappelle-moi pourquoi il y a un code du travail, d'ailleurs?

[arashi]
Niveau 33
16 novembre 2023 à 18:10:13

Le 16 novembre 2023 à 17:53:37 :
Après une lecture transcendantale analytique du texte, j'ai été empiriquement ennuyé et je pense que c'est du bullshit complet dy accoler le nom de Kant simplement parcequon fait mumuse avec son vocabulaire.

C'est mécomprendre profondément l'héritage kantien et comment toute la philosophie après Kant est profondément influencé par sa méthode, mais si tu veux :ok:

PS. Tu devrais vraiment mobiliser ton ia, tes messages sont très pauvres sans elle...

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 18:19:51

Tu devrais arrêter de te limiter au plan empirique, cela t'amène à des contresens ridicules.

Comment pourrait-elle être soumise transcendantale alors que c'est elle, ou lui, qui commandite l'acte?

Mais personne ne te parle de transcendantale de je-ne-sais-quoi, tu racontes juste n'importe quoi pour éliminer la logique tout comme le réel de ton discours. Quand quelqu'un cherche du taff il commandite l'acte donc je suppose que ça y est c'est un dominant transcendantal dans ta logique, mais là non tu vas me sortir une carte joker à base de mot chinois pour expliquer que non là ça marche pas parce que magie.

Je ne reviens pas sur l'idée idiote que le bdsm et le monde du travail hiérarchique obéirait aux mêmes règles,

Si si reviens-y, t'as toujours rien dit de concret contre.

ni sur l'idée encore plus idiote (sophisme de l'alternative) que puisque le monde du travail moderne n'est pas esclavagiste, alors il est aussi libre que les relations bdsm.

Déjà cette idée tu l'inventes, ensuite puisque le monde du travail n'est pas esclavagiste, il est nécessairement basé sur le consentement. Que ça te plaise ou non. La condition sine qua non à la pertinence de ton analyse, c'est l'esclavage.

Voyons Veylix, nous savons tous les deux que tu passes l'intégralité de tes journées sur jv.com. Qui penses-tu tromper? Tu peux tenter de te tromper, mais tout le monde sait que tu es un nolife qui ne fait rien de ses journées. Nous savons tellement que c'est vrai qu'au lieu de me dire "Je travaille depuis X, je fais y", tu as préféré m'attaquer.

T'es littéralement le seul paumé ici qui n'a aucune idée de ce que je fais ou depuis quand mais au lieu d'arrêter d'être ignare tu t'inventes des nostradamuseries à base de "s'il répond pas comme ça ça veut dire que"

Respecte-toi un peu, arrête de jouer l'underclass hero t'es comme tous tes copains de l'extrême-gauche, gras, riche, et méprisant des gens qui connaissent les milieux que tu fantasmes.

Si ça peut te rassurer, mon père est charpentier-menuisier et ma mère, préposée aux bénéficiaires au service de l'accouchement. Contrairement à toi, je travaille depuis mes 16 ans.

Je parle pas à ta mère ni à ton père, mais si ils comprennent quelque chose à tes bouillies immondes et si ils te regardent pas avec pitié depuis que t'as commencé à lire ces conneries envoie-les moi peut-être qu'ils argumentent mieux que toi

Enfin, pourquoi commentes-tu quelque chose que tu n'as jamais expérimenté? Autant pour le comparer au monde du travail, que tu n'as jamais touché, que le bdsm, alors que tu es sans doute vierge et n'as dû rien essayé de bien fameux outre le sacro saint missionnaire...

"euh euh... euh de toute façon t'es vierge"

ça aussi c'est une analyse transcendantale de la kantisation bdsmienne des rapports de force cosmiques ou pas ? C'est toujours pas impressionnant

J'achève en disant que la question des causes du désir de certaines femmes de se faire dominer sexuellement alors qu'elles sont "dominantes" socialement dépasse le cadre de ce topic. Il n'y a sans doute pas et il n'y aura sans doute jamais de réponse finale à cette question.

Cop-out

Cependant, entre la domination passive qu'ont vécu les femmes au niveau sexuel et la domination qu'elles recherchent activement, il y a un monde,

Osef c'est pas le sujet

où le consentement fait irruption et dérange cette stabilité. De plus, est-il absurde d'avancer la thèse le bdsm est la tentative de désoeuvrer la domination sociale qu'ont vécu les femmes de sa charge hiérarchique pour n'en conserver que le potentiel érotique?

Oui, c'est absurde quand il existe une bien meilleure thèse ; c'est leur tentative de retrouver ce qu'on leur a vendu comme néfaste mais qui leur manque désormais cruellement. "Désoeuvrer la domination sociale blablabla" quand tu parles de se faire étrangler et pisser dans la bouche bordel, mais tu veux tromper qui ?

que si la soumission était un désir féminin biologique, on ne voit pas trop pourquoi elles auraient voulu s'émanciper socialement.

Elles ne l'ont pas voulu. Les changements sociaux qui concernent les femmes se sont faits par militantisme de gauche, pas par militantisme strictement féminin, ni même par vote des femmes. Elles sont soumises à un discours qui leur dicte que le bien c'est désormais de défendre telle cause, de même manière qu'elles seraient soumises à un homme à une époque antérieure. à la seule différence qu'elles ne connaissent, ni n'aiment, leurs nouveaux tortionnaires. Pour en revenir à tes transcendantaleries kantienne, on pourrait dire que la soumission est passée pour elles du domaine sexuel que tu défends au domaine politique.

Enfin, ça me fait doucement rire qu'on parle de mes déviances, alors que tu souhaites inscrire la soumission des femmes dans leur adn même. Dès lors, comment toutes les traiter sexuellement?

Je ne fais pas du sexe une affaire publique, je ne suis pas communiste, on ne "traite" pas les femmes comme on traite des vaches, ça n'est pas une affaire d'organisation sociale au-delà du domaine de la sphère publique et de la bienséance.

Mais si tu supposes qu'une soumission inscrite dans l'ADN des femmes voudrait nécessairement dire une maltraitance de ces dernières peut-être qu'on tient le déséquilibre mental qui te fait tenir tes thèses, différence ne veut pas dire maltraitance, et indifférence ne veut pas dire justice.

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 18:20:59

Sur le retrait du consentement : Bon, c'est sûr que le consentement t'est sans doute relativement inconnu, en théorie et par l'absence de pratiques, mais oui, le retrait du consentement est un principe sacré du bdsm et de toutes sexualités saines.

Pourquoi tu dis "sur" alors que tu réponds à quelque chose qui n'existe pas ?

T'es totalement hors-sujet, tu pourrais même pas citer ce à quoi tu prétends répondre.

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 18:31:38

https://image.noelshack.com/fichiers/2023/46/3/1700074693-image.png

Dingue d'avoir ce track record et d'avoir comme seul recours argumentatif "euh non pas possible et puis d'abord tu passes du temps sur jvc hein"

Tu cherches à te faire humilier peut-être c'est un jeu pour toi

[arashi]
Niveau 33
16 novembre 2023 à 18:47:55

Le 16 novembre 2023 à 18:19:51 :

Tu devrais arrêter de te limiter au plan empirique, cela t'amène à des contresens ridicules.

Comment pourrait-elle être soumise transcendantale alors que c'est elle, ou lui, qui commandite l'acte?

Mais personne ne te parle de transcendantale de je-ne-sais-quoi, tu racontes juste n'importe quoi pour éliminer la logique tout comme le réel de ton discours. Quand quelqu'un cherche du taff il commandite l'acte donc je suppose que ça y est c'est un dominant transcendantal dans ta logique, mais là non tu vas me sortir une carte joker à base de mot chinois pour expliquer que non là ça marche pas parce que magie.

Je ne reviens pas sur l'idée idiote que le bdsm et le monde du travail hiérarchique obéirait aux mêmes règles,

Si si reviens-y, t'as toujours rien dit de concret contre.

ni sur l'idée encore plus idiote (sophisme de l'alternative) que puisque le monde du travail moderne n'est pas esclavagiste, alors il est aussi libre que les relations bdsm.

Déjà cette idée tu l'inventes, ensuite puisque le monde du travail n'est pas esclavagiste, il est nécessairement basé sur le consentement. Que ça te plaise ou non. La condition sine qua non à la pertinence de ton analyse, c'est l'esclavage.

Voyons Veylix, nous savons tous les deux que tu passes l'intégralité de tes journées sur jv.com. Qui penses-tu tromper? Tu peux tenter de te tromper, mais tout le monde sait que tu es un nolife qui ne fait rien de ses journées. Nous savons tellement que c'est vrai qu'au lieu de me dire "Je travaille depuis X, je fais y", tu as préféré m'attaquer.

T'es littéralement le seul paumé ici qui n'a aucune idée de ce que je fais ou depuis quand mais au lieu d'arrêter d'être ignare tu t'inventes des nostradamuseries à base de "s'il répond pas comme ça ça veut dire que"

Respecte-toi un peu, arrête de jouer l'underclass hero t'es comme tous tes copains de l'extrême-gauche, gras, riche, et méprisant des gens qui connaissent les milieux que tu fantasmes.

Si ça peut te rassurer, mon père est charpentier-menuisier et ma mère, préposée aux bénéficiaires au service de l'accouchement. Contrairement à toi, je travaille depuis mes 16 ans.

Je parle pas à ta mère ni à ton père, mais si ils comprennent quelque chose à tes bouillies immondes et si ils te regardent pas avec pitié depuis que t'as commencé à lire ces conneries envoie-les moi peut-être qu'ils argumentent mieux que toi

Enfin, pourquoi commentes-tu quelque chose que tu n'as jamais expérimenté? Autant pour le comparer au monde du travail, que tu n'as jamais touché, que le bdsm, alors que tu es sans doute vierge et n'as dû rien essayé de bien fameux outre le sacro saint missionnaire...

"euh euh... euh de toute façon t'es vierge"

ça aussi c'est une analyse transcendantale de la kantisation bdsmienne des rapports de force cosmiques ou pas ? C'est toujours pas impressionnant

J'achève en disant que la question des causes du désir de certaines femmes de se faire dominer sexuellement alors qu'elles sont "dominantes" socialement dépasse le cadre de ce topic. Il n'y a sans doute pas et il n'y aura sans doute jamais de réponse finale à cette question.

Cop-out

Cependant, entre la domination passive qu'ont vécu les femmes au niveau sexuel et la domination qu'elles recherchent activement, il y a un monde,

Osef c'est pas le sujet

où le consentement fait irruption et dérange cette stabilité. De plus, est-il absurde d'avancer la thèse le bdsm est la tentative de désoeuvrer la domination sociale qu'ont vécu les femmes de sa charge hiérarchique pour n'en conserver que le potentiel érotique?

Oui, c'est absurde quand il existe une bien meilleure thèse ; c'est leur tentative de retrouver ce qu'on leur a vendu comme néfaste mais qui leur manque désormais cruellement. "Désoeuvrer la domination sociale blablabla" quand tu parles de se faire étrangler et pisser dans la bouche bordel, mais tu veux tromper qui ?

que si la soumission était un désir féminin biologique, on ne voit pas trop pourquoi elles auraient voulu s'émanciper socialement.

Elles ne l'ont pas voulu. Les changements sociaux qui concernent les femmes se sont faits par militantisme de gauche, pas par militantisme strictement féminin, ni même par vote des femmes. Elles sont soumises à un discours qui leur dicte que le bien c'est désormais de défendre telle cause, de même manière qu'elles seraient soumises à un homme à une époque antérieure. à la seule différence qu'elles ne connaissent, ni n'aiment, leurs nouveaux tortionnaires. Pour en revenir à tes transcendantaleries kantienne, on pourrait dire que la soumission est passée pour elles du domaine sexuel que tu défends au domaine politique.

Enfin, ça me fait doucement rire qu'on parle de mes déviances, alors que tu souhaites inscrire la soumission des femmes dans leur adn même. Dès lors, comment toutes les traiter sexuellement?

Je ne fais pas du sexe une affaire publique, je ne suis pas communiste, on ne "traite" pas les femmes comme on traite des vaches, ça n'est pas une affaire d'organisation sociale au-delà du domaine de la sphère publique et de la bienséance.

Mais si tu supposes qu'une soumission inscrite dans l'ADN des femmes voudrait nécessairement dire une maltraitance de ces dernières peut-être qu'on tient le déséquilibre mental qui te fait tenir tes thèses, différence ne veut pas dire maltraitance, et indifférence ne veut pas dire justice.

C'est toi qui ne comprend rien, mon cher, qu'est-ce que j'y peux si à ce stade tu n'as pas ls bases philosophiques pour comprendre la conceptualité kantienne? Pourquoi tu viens commenter ici si tu ne comprends pas la base de la méthode?

Sur la recherche d'emploi :

Donc tu compares quelqu'un en recherche d'emploi, ta situation je présume, à un couple qui décide d'avoir x ou y pratique? Si tu ne vois pas à quel point, ce n'est pas du tout formellement la même situation, je ne peux vraiment plus rien pour toi... Pourquoi à chaque fois que tu critiques quelque chose tu es complètement à côté de la plaque?

Sur l'esclavagisme : Euh, non. L'inverse de l'esclavagisme, ce n'est pas le pur consentement. Il y a bien d'autres manières d'organiser des relations sociales.

Sur ta vie : Ouf, on dirait que j'ai touché juste.

Sur l'origine du désir de soumission de certaines femmes : Oui, effectivement, mais c'est toi qui a amené ce sujet.

Et pourquoi ça leur manque cruellement ? :)

Encore une fois, à deux doigts d'inscrire la soumission dans l'adn des femmes et ça oses chialer :rire:

Sur les termes savants : Mec, si tu veux rester dans ta pauvreté intellectuelle et expliquer comme un mongol des situations empiriques car il te manque une base en philosophie, c'est ton droit. Filiation kantienne 101 : Tout événement empirique peut-être décrit par un méta-niveau discursif appelé le transcendantal. C'est par ce plan que Kant tente de faire coincider des inconciliables empiriques (réalisme/idéalisme, empirisme/rationnalisme).

Je ne reviendrai pas sur ton discours de victimes. C'est toujours plus simple de commencer à présenter des êtres humaines, des femmes ici, comme des victimes qui ne comprennent rien à ce qu'elles veulent ni ce qui est bon pour elles. Va faire joujou avec tes copains au pouvoir et avec les marxistes de l'arrière-garde. Moi je respecte le combat social des individus.

Sur le traitement des femmes au niveau sexuel : Mais oui, le désir de domination et de soumission au niveau sexuel date de l'émancipation sociale des femmes. Avant, c'était missionnaire puis amazone :o))

[arashi]
Niveau 33
16 novembre 2023 à 18:49:02

Le 16 novembre 2023 à 18:20:59 :

Sur le retrait du consentement : Bon, c'est sûr que le consentement t'est sans doute relativement inconnu, en théorie et par l'absence de pratiques, mais oui, le retrait du consentement est un principe sacré du bdsm et de toutes sexualités saines.

Pourquoi tu dis "sur" alors que tu réponds à quelque chose qui n'existe pas ?

T'es totalement hors-sujet, tu pourrais même pas citer ce à quoi tu prétends répondre.

Affirmation gratuite, rien n'indique que le retrait n'entraîne aucune conséquence négative, ça entraîne certainement une sacrée gêne mentale, des possibles reproches et révèle une certaine dyssynchronie. Et si tu dis "ah non mais en fait dans un monde idéal où tout le monde est toujours d'accord", et dans ce cas-là c'est encore une fois pareil au taff, en fait t'as juste un biais qui t'empêche d'appliquer ta propre logique partout où elle s'applique.

Je te laisse retrouver où tu dis ça :ok:

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 18:52:30

"ah non mais en fait dans un monde idéal où tout le monde est toujours d'accord"

le retrait du consentement est un principe sacré

Ah oui d'accord donc t'as juste sauté dedans à pieds joints
Du coup y'a des principes sacrés dans le BDSM, ok
Mais du coup y'a des principes sacrés dans le salariat aussi, du coup retour case départ je suppose, suffisait de lire

[arashi]
Niveau 33
16 novembre 2023 à 18:53:22

Le 16 novembre 2023 à 18:31:38 :
https://image.noelshack.com/fichiers/2023/46/3/1700074693-image.png

Dingue d'avoir ce track record et d'avoir comme seul recours argumentatif "euh non pas possible et puis d'abord tu passes du temps sur jvc hein"

Tu cherches à te faire humilier peut-être c'est un jeu pour toi

Mais mon cher, je n'ai aucune gêne. Quel est le problème? Contrairement à toi, je n'ai aucune honte de ma vie et de ma sexualité. Je suis activement en train de construire ma vie sexuelle pour qu'elle corresponde à mes désirs sans que ceux-ci ne blessent ma partenaire et qu'au contraire que ceux-ci participent de sa jouissance et de ses envies propres.

Je me questionne par contre sur toi et latre qui veulent aller pêcher dans mes vieux topics. Vous avez un problème, les voyeurs.

Enfin, peut-être souhaites-tu nous partager ton historique, ça semble pertinent d'aller chercher le mien, j'imagine que le tien sera tout autant utile?

Enndof
Niveau 23
16 novembre 2023 à 18:53:45

Decidement tout le monde est fou sur ce forum.

Je pense que ce n'est pas avec nous que tu devrais discuter pour eprouver tes positions Arashi.

Nous sommes les méchant nous avons forcément tort.

Par contre trouve quelques feministes un peu frigide. Expose leur tout ça ca devrait être amusant.

D'ailleurs je dis des feministes, n'importe quel femme pas très interressé par le bdsm.

J'sais pas une victime de viol ou atouchement par exemple.

Ou meme juste une anti porno j'imagine.

Enndof
Niveau 23
16 novembre 2023 à 18:56:01

Non mieux, ta mère ou ta soeur mdr

Tu devrais sortir un livre là dessus et leur donner une copie.

[arashi]
Niveau 33
16 novembre 2023 à 18:57:35

Le 16 novembre 2023 à 18:52:30 :

"ah non mais en fait dans un monde idéal où tout le monde est toujours d'accord"

le retrait du consentement est un principe sacré

Ah oui d'accord donc t'as juste sauté dedans à pieds joints
Du coup y'a des principes sacrés dans le BDSM, ok
Mais du coup y'a des principes sacrés dans le salariat aussi, du coup retour case départ je suppose, suffisait de lire

Et il se passe quoi, concrètement, quand tu démissionnes mon cher? :o))

Dépendamment d'où tu vis et travailles, tu perds tes assurances, ton fond de pension, etc. :o))

Et c'est curieux comme tu fais équivaloir retrait du consentement dans un cadre sexuel à la démission :rire:

Il se passe quoi, mon cher, si tu refuses de faire un travail (l'équivalent du retrait du consentement dans un cadre pro) pour ton patron car cela va à l'encontre de tes valeurs ou de tes envies? :o))

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 18:58:02

Enfin, peut-être souhaites-tu nous partager ton historique, ça semble pertinent d'aller chercher le mien, j'imagine que le tien sera tout autant utile?

T'es libre d'aller chercher sur n'importe lequel de mes pseudos, je te mets au défi d'y trouver du shitpost sexuel de déviant sur le 18-25

Contrairement à toi, je n'ai aucune honte de ma vie et de ma sexualité.

Oui j'en suis sûr lol, t'as besoin que Kant te tienne la quéquette pour essayer de te justifier et tu spam les topics sur le 18-25 mais t'as sûrement aucun problème sur le plan sexuel

Je me questionne par contre sur toi

Bien évidemment, typique de la gauche

Tu vois un terroriste tu te questionnes sur le gars qui commente, tu vois un détraqué sexuel qui cherche à faire de sa luxure une sorte de thèse politico-philosophique tu te questionnes sur le gars qui commente, on a l'habitude on sait comment ça marche

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 19:01:55

Et il se passe quoi, concrètement, quand tu démissionnes mon cher? :o))

Dépendamment d'où tu vis et travailles, tu perds tes assurances, ton fond de pension, etc. :o))

Tu perds tout ce qui est lié à ce de quoi tu démissionnes oui, ça semble logique. Tout comme quand tu quittes une femme en principe tu conserves pas un droit de cuissage dans la majeure partie des cas, mais bon les pratiques progressistes aujourd'hui on sait pas trop

Et c'est curieux comme tu fais équivaloir retrait du consentement dans un cadre sexuel à la démission :rire:

Il se passe quoi, mon cher, si tu refuses de faire un travail (l'équivalent du retrait du consentement dans un cadre pro) pour ton patron car cela va à l'encontre de tes valeurs ou de tes envies? :o))

Dans ce cas-là le contrat est rompu, à condition que ce soit toi en tort. Tout comme quand tu rompts un contrat dans une situation sexuelle en principe, tu fais pas ce qui était convenu il y a un souci.

[arashi]
Niveau 33
16 novembre 2023 à 19:07:31

Le 16 novembre 2023 à 18:53:45 :
Decidement tout le monde est fou sur ce forum.

Je pense que ce n'est pas avec nous que tu devrais discuter pour eprouver tes positions Arashi.

Nous sommes les méchant nous avons forcément tort.

Par contre trouve quelques feministes un peu frigide. Expose leur tout ça ca devrait être amusant.

D'ailleurs je dis des feministes, n'importe quel femme pas très interressé par le bdsm.

J'sais pas une victime de viol ou atouchement par exemple.

Ou meme juste une anti porno j'imagine.

Quand ai-je dit cela ? Je réponds aux quelques arguments qu'on me donne. Je n'ai certes plus de patience pour Veylix, mais vu comme il prend jamais le temps de comprendre ce qu'il lit, pourquoi devrais-je lui accorder du temps sérieux pour lui répondre? La moitié de mes réponses sont du style : Non, ce n'est pas ça.

Je vais t'informer que les féministes sont généralement adeptes du bdsm et que tous les pratiquants du bdsm sont des adeptes du féministes. Et c'est bien normal : les femmes féministes souhaitent choisir pour elles, elles cherchent à comprendre leurs désirs et à les mettre en oeuvre. C'est dingue de ne pas comprendre comment la notion cardinale, qui renverse l'abject en jouissance, c'est le consentement.

J'ai effectivement déjà fait lire ce texte à des féministes. Une fois qu'on a compris la notion de consentement, on arrête de hurler.

Sinon où ai-je dit que toutes les femmes et tous les hommes se reconnaitront là-dedans? Et pourquoi j'irai "l'exposer" (qu'est-ce que ça veut dire?) à des gens qui risquent de ne pas apprécier sur le plan sexuel ces pratiques? Je vous ai obligé à cliquer sur ce topic et à le lire?

Si j'avais le matériel pour en faire un livre, je n'aurais aucun problème à le publier (et si je publierai un texte sur les dynamiques bdsm, je parlerai évidemment des causes sociales et pas biologiques qui font que les femmes aiment généralement la soumission et les hommes, la domination). Je laisserai les petites âmes hurler sur le chocking et les golden shower (j'ignore pourquoi Veylix pense à ramener ça, sauf pour choquer et faire déraper la discussion).

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 19:10:37

J'ai compris ce que j'ai lu, et il y a un défaut argumentatif évident ; tu cherches à distinguer deux situations en pondant des arguments en faveur de l'une qui ne défavorisent pas l'autre. Du coup tu exposes ton propre biais, qui est l'injonction politique à présenter négativement le monde du travail, couplé à tes désirs qui te dictent de défendre la domination sexuelle. T'essayes a posteriori de justifier ton désir, d'y donner sens intellectuellement, et ça marche pas à cause du double-discours. T'aurais bien mieux fait d'assumer que le désir est déraisonnable et que tu fais ce que tu veux du moment que ça reste privé et respectueux de l'autre, mais à la place fallait que tu te lances dans une tentative de réconciliation perdue d'avance, parce que tes biais contre la hiérarchie sont beaucoup trop lourds et que tu les démantèles toi-même quand tu défends la soumission.

j'ignore pourquoi Veylix pense à ramener ça, sauf pour choquer et faire déraper la discussion

T'es le premier à en avoir parlé frangin https://image.noelshack.com/fichiers/2022/37/1/1663014384-ahi-pince-mais.png

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 19:16:46

Exemple ;

" il est l’objet passif de la soumise qui se sert de lui pour atteindre la jouissance et est donc son soumis transcendantal."

à quel moment un patron n'est pas l'objet passif de son employé qui se sert de lui pour atteindre une stabilité monétaire et ne devient donc pas son "soumis transcendantal" ? L'employé "joue" à être l'inférieur hiérarchique dans un cadre pré-établi et consensuel parce qu'il sait que par ce moyen ses propres désirs seront comblés.

Enndof
Niveau 23
16 novembre 2023 à 19:32:36

Je sais bien que les feministes classiques sont d'accord avec toi.

Mais tu viens nous parler de tout ça pour te sentir mieux.

Nous ne sommes pas le bon punching ball. Nous sommes les méchant.

Je n'ai jamais vu quelqu'un de gauche changer d'avis sur un sujet après avoir discuter avec quelqu'un de droite.

Si tu veux vraiment eprouver ta position va discuter de tout ça avec des gens qui sont pas forcément pour les pratiques BDSM et qui en plus de ça sont des femmes.

Tu sais des gens qui vont être degouté par ton discours et te le faire savoir sans que tu puisse mettre ca sur le compte de "l'extremme droite" ou du "masculinisme traditionelle".

Je pourrais te donner tout les arguments du monde t'ecouterais pas.

Par contre si lors de ton prochain voyage au bangladesh ou je ne sais ou tu essayes de convaincre une femme quelconque de ces conneries tu devrais, si tu es de bonne foi, commencer à te rendre compte à quel point tu es hors sol.

tu devrais au moins commencer à admettre que ces histoire de "le bdsm est plus egalitaire que le missionaire" c'est trollesque.

J'ai du mal à croire d'ailleurs que tu ne le saches pas déjà.

Mais bon chacun ses démons.

Bon courage.

The_pig
Niveau 8
16 novembre 2023 à 19:37:49

Le 16 novembre 2023 à 18:53:22 :

Le 16 novembre 2023 à 18:31:38 :
https://image.noelshack.com/fichiers/2023/46/3/1700074693-image.png

Dingue d'avoir ce track record et d'avoir comme seul recours argumentatif "euh non pas possible et puis d'abord tu passes du temps sur jvc hein"

Tu cherches à te faire humilier peut-être c'est un jeu pour toi

Mais mon cher, je n'ai aucune gêne. Quel est le problème? Contrairement à toi, je n'ai aucune honte de ma vie et de ma sexualité. Je suis activement en train de construire ma vie sexuelle pour qu'elle corresponde à mes désirs sans que ceux-ci ne blessent ma partenaire et qu'au contraire que ceux-ci participent de sa jouissance et de ses envies propres.

Je me questionne par contre sur toi et latre qui veulent aller pêcher dans mes vieux topics. Vous avez un problème, les voyeurs.

Enfin, peut-être souhaites-tu nous partager ton historique, ça semble pertinent d'aller chercher le mien, j'imagine que le tien sera tout autant utile?

Tes delires ont filé le cancer à ta partenaire rencontrée sur Fruitz. Remets toi en question.

PIeinair
Niveau 47
16 novembre 2023 à 19:43:23

"le bdsm est plus egalitaire que le missionaire"

C'est du Orwell version smut

Sujet : Une analyse kantienne du bdsm
   Retour haut de page
Consulter la version web de cette page